GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 2 Octobre
Lundi 3 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: le plus grand hôpital d'Alep-Est a été frappé par des barils d'explosifs (ONG)
    • Le yuan chinois, monnaie de référence du FMI: Pékin salue un «tournant» et promet des réformes
    Europe

    Des réfugiés forcent le passage entre la Grèce et la Macédoine

    media Les réfugiés bloqués à la frontière entre la Grèce et la Macédoine, près du village d'Idomeni, forcent la frontière pour passer en Macédoine le 14 mars 2016. REUTERS/Alexandros Avramidis

    Exaspérés par des journées d'attente dans le froid et la boue, pusieurs centaines de réfugiés bloqués à la frontière entre la Grèce et la Macédoine, sont parvenus à entrer en Macédoine, sous les yeux de policiers grecs, pour tenter de poursuivre leur route vers le Nord.
     

    Une corde est tendue au dessus de la rivière, entre la berge macédonienne et la berge grecque. Une grande partie de l'après-midi de lundi, des centaines de réfugiés venant du camp d'Idomeni, femmes et vieillards aidés par les plus jeunes, enfants sur les épaules d'adultes, sont parvenus à entrer en Macédoine, agrippés à la corde. L'eau est glacée et certains pleurent de fatigue, mais tout le monde passe, rapporte notre correspondant à Belgrade, Laurent Rouy.

    Il y a quelques jours au même endroit deux femmes et un homme avaient péri noyés. La police grecque, débordée, n'empêche pas les migrants de traverser la rivière. Le mince cordon de police a été incapable d'arrêter les migrants déterminés et psychologiquement à bout, après des jours de campement sur un terrain boueux et sans conditions d'hygiène élémentaire, dans le camp d'Idomeni, côté grec, alors que la frontière macédonienne est fermée depuis lundi dernier.

    Côté macédonien, la réaction des autorités n'a pas été immédiate, puisque la colonne de réfugiés a pu se rassembler et prendre la route en direction du village de Moin. Mais au bout de deux kilomètres, les réfugiés ont été encerclés par l'armée. Une partie d'entre eux aurait déjà été renvoyée de force en Grèce.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.