GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 30 Juillet
Dimanche 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Echanges de tirs lors d'une perquisition en Belgique: 2 suspects en fuite

    media Un policier belge sur les lieux de la fusillade, mardi 15 mars 2016 dans la commune bruxelloise de Forest, en Belgique. REUTERS/Francois Lenoir

    Une perquisition conjointe dans un appartement de la commune bruxelloise de Forest, menée par les polices belge et française mardi 15 mars 2016, a mal tourné. Un suspect a été tué. Les enquêteurs ont retrouvé l'individu sans vie, une kalachnikov près de lui, après des échanges de tirs qui ont fait quatre blessés dans leurs rangs. Ce mercredi midi le parquet fédéral belge confirme que deux suspects ont pu prendre la fuite.

    Dès le lendemain des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, les polices belge et française ont monté une équipe d’investigation conjointe.

    C’est dans ce cadre que des policiers français participaient mardi 15 mars dans l'après-midi à une perquisition menée à Forest, dans le sud de Bruxelles. Les enquêteurs remontaient une piste destinée à vérifier de fausses identités, explique notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet.

    Ils se seraient attendus à trouver un appartement vide, quand ils ont finalement été accueillis par des tirs de fusils d'assaut dès leur arrivée devant la porte de l'endroit qu'ils visaient.

    Au moment de ce premier échange de tirs, trois enquêteurs ont été blessés, dont une policière française. Un quatrième agent a été blessé dans une fusillade une heure plus tard, alors que les suspects tentaient de s’échapper par les toits.

    Réunion d'un conseil de sécurité

    C’est lors de l’assaut final, vers 18h15, qu’un suspect muni d’une kalachnikov a été abattu. On a échappé à un drame, a annoncé en soirée le Premier ministre belge Charles Michel.

    Le chef du gouvernement belge réunit ce mercredi matin un conseil national de sécurité avec les forces de l’ordre, la Justice, l’Intérieur et la Défense. La police a continué ses opérations la nuit dernière, et recherchait encore un, voire deux suspects en fuite.

    Aucun résultat pour l’instant. Le large périmètre de sécurité a été maintenu en début de nuit, et certains riverains ont juste pu venir chercher quelques effets sous escorte policière.

    Les opérations de police « se poursuivent », a déclaré sur la radio RTL ce mercredi matin Charles Michel, alors que l'identification du suspect abattu - qui n'est pas Salah Abdeslam -, était encore en cours. Le Premier ministre appelle la population à « rester calme ».
     

    → À relire : Une opération de police franco-belge prise sous le feu

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.