GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Fusillade en Belgique: deux hommes en fuite, le suspect tué identifié

    media Les lieux de la fusillade, dans la commune bruxelloise de Forest, le 16 mars 2016. REUTERS/Francois Lenoir

    Le parquet fédéral a fait un point, ce mercredi 16 mars 2016, sur l'évolution de la situation au lendemain d'une opération franco-belge qui a mal tourné, dans la commune bruxelloise de Forest. Mardi, une perquisition effectuée dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, avait débouché sur la mort d'un suspect après des échanges de tirs. Deux personnes ont été interpellées, mais deux suspects sont en fuite. L'individu abattu a été identifié.

    On connaît désormais l’identité du suspect abattu mardi par un tireur d'élite des unités spéciales à Forest. Il s’agit d’un homme de 35 ans, Mohamed Belkaïd, de nationalité algérienne. Il était en séjour illégal sur le territoire belge. L’homme n’était pas connu des services judiciaires pour des faits de terrorisme, mais pour un vol simple qui remonte à 2014. « Il allait clairement ouvrir le feu sur la police depuis une fenêtre », justifie le substitut du procureur, Thierry Werts.

    Par ailleurs, deux personnes, non identifiées pour l'instant, ont été interpellées. L'une d'elles est un homme qui a été conduit à l’hôpital à Bruxelles avec une jambe cassée, mardi vers 20 h, alors que la personne qui l’a déposé a pris la fuite, explique notre correspondante à Bruxelles, Laxmi Lota. Le second individu a été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi, dans le cadre d'une autre perquisition. Pour l'heure, une éventuelle implication de ces personnes dans l'opération antiterroriste n'est pas établie.

    En revanche, deux autres personnes, « qui se trouvaient vraisemblablement aussi dans l'appartement et dont l'identité est encore inconnue à ce jour, ont réussi à prendre la fuite et sont activement recherchées », ajoute le porte-parole du parquet fédéral belge, Thierry Werts. Dans l’appartement où a eu lieu l’échange de tirs de mardi après-midi, et où plusieurs policiers ont été légèrement blessés, des munitions ont également été retrouvées en quantité.

    A côté de la dépouille de Mohamed Belkaïd, onze chargeurs de kalachnikov et de très nombreuses munitions ont en effet été recensés, en plus de l'arme elle-même, ainsi qu’un drapeau de l’organisation Etat islamique et un livre sur le salafisme. Pas d’explosifs en revanche. Lors d’une autre perquisition menée le soir même à Forest dans un autre appartement une autre kalachnikov a été découverte, ainsi que des chargeurs.

    Les véritables fuyards sont donc toujours recherchés, sans que l'on sache s'il s'agit ou non des frères El Bakraoui, deux individus fichés au grand banditisme, et dont le nom circule avec insistance depuis ce matin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.