GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Aujourd'hui
Mardi 31 Mai
Mercredi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Migrants: l’accord entre la Turquie et l'UE vivement critiqué

    media Les discussions à Bruxelles entre responsables de l'Union européenne et de la Turquie au sujet de l'accueil des migrants, ce vendredi 18 mars 2016. Reuters

    C'est un accord controversé sur les migrants qui a été conclu ce vendredi 18 mars entre la Turquie et l'Union européenne. Des voix s'élèvent pour critiquer le mécanisme de renvoi vers la Turquie de tous les migrants qui arriveront sur les îles grecques à partir du 20 mars au soir.

    La Commission européenne assure que l'accord respecte le droit international, car chaque migrant arrivant sur les côtes grecques à partir de dimanche soir aura droit à un examen individuel de son cas. En outre, il pourra faire appel de sa décision de renvoi vers la Turquie.

    Mais de son côté le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) exprime ses doutes. « Les réfugiés ont besoin de protection et pas de rejet », souligne le HCR dans son communiqué, ajoutant que la manière dont le texte sera mis en œuvre sera « cruciale ».

    Un accord « indigne »

    L'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty International dénonce de son côté « un coup historique porté aux droits de l'homme ». Autre ONG, Oxfam accuse les dirigeants européens et turcs d'avoir conclu un accord qui risque de se résumer ainsi : « marchander des êtres humains en échange de concessions politiques », allusion aux contreparties accordées par l'UE à la Turquie pour sceller cet accord.

    L'association France Terre d'Asile dénonce de son côté un accord « indigne », notamment parce qu'il autorise une forme d'expulsion collective qui va à l'encontre du droit international. France Terre d'Asile fustige le « déshonneur » d'une Europe des 28 qui n'a jamais su anticiper la crise des migrants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.