GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juillet
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Manuel Valls et Anne Hidalgo au chevet des Belges en deuil

    media La place de la Bourse, à Bruxelles, s'est transformé en mémorial. A Bruxelles, le 23 mars 2016. REUTERS/Christian Hartmann

    Frappée au cœur par le terrorisme, la Belgique s'est réveillée dans la douleur mercredi 23 mars. Le pays revêt des habits de deuil pour trois jours, tandis que le bilan, toujours provisoire, des attentats de mardi fait état de 31 morts et 270 blessés. La maire de Paris, Anne Hidalgo, et le Premier ministre Manuel Valls se sont succédés au chevet des Belges mercredi. Toute la journée, des anonymes sont venus se recueillir place de la Bourse, dans le centre de Bruxelles.

    La maire de Paris Anne Hidalgo a témoigné mercredi 23 mars à Bruxelles de la « solidarité des Parisiens », au lendemain des attentats qui y ont fait 31 morts et quatre mois après les attaques dans la capitale française.

    « Je suis venue apporter l'affection et la solidarité de tous les Parisiens. Hier Paris était blessée, hier Bruxelles était blessée, c'est le même coeur qui est blessé », a déclaré Mme Hidalgo sur les marches de la Bourse, aux côtés du bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur.

    La maire de Paris Anne Hidalgo et son homologue de Bruxelles Yvan Mayeur se sont rendus mercredi 23 mars Place de la Bourse, au centre de la capitale belge, pour un hommage aux victimes des attentats de la veille. AURORE BELOT / Belga / AFP

    « La vie que nous proposons est bien meilleure que la mort que certains voudraient nous imposer, bien meilleure que le silence auquel ils voudraient nous réduire », a ajouté l'élue socialiste. « Je suis là pour témoigner de cette amitié et de cette affection. Paris et Bruxelles ne font qu'un, l'amitié entre nos villes, l'amitié entre nos peuples est là, et je veux m'incliner devant la douleur des victimes et leurs familles. (...) Ensemble nous serons plus forts », a-t-elle encore dit.

    Juncker pour une meilleure collaboration des services secrets en Europe

    Manuel Valls s'est également rendu à Bruxelles mercredi. Le Premier ministre était accompagné de son homologue belge Charles Michel, du chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini et du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Il a déposé une gerbe devant la station de métro Maelbeek, où un kamikaze s'est fait exploser mardi matin dans une rame à quai.

    Manuel Valls «rappelle l'urgence» d'un pacte européen de sécurité 23/03/2016 - par Joana Hostein Écouter

    Le président de la Commission européenne et le Premier ministre français ont demandé le déploiement rapide de gardes-frontières européens, la mise en oeuvre des contrôles systématiques aux frontières de l'espace Schengen et de la directive sur les armes qui doit encore être adoptée. Jean-Claude Juncker a par ailleurs souhaité une meilleure collaboration entre les services secrets des Etats européens. « Cela ne se fait pas, pour des raisons qui m'échappent, alors que c'est l'évidence. Notre connaissance de notre voisinage immédiat est imparfaite. »

    Par ailleurs, une réunion extraordinaire des ministres européens de l'Intérieur et de la Justice est prévue pour demain, jeudi 23 mars, à 16h.


    « Daech ! Daech ! On t'enfrite ! »

    Place de la Bourse, au cœur de Bruxelles, des milliers de personnes se sont rassemblés tout au long de la journée mercredi et jusque tard dans la soirée.
    Autour d'un parterre de bougies et de dessins, chacun avait besoin de venir se recueillir mais surtout se réunir. Parmi la foule, beaucoup de jeunes et malgré tout, ils veulent rester optimistes.

    C'est ça Bruxelles, c'est une petite ville cosmopolite avec plein de nationalités, plein de religions, et tout le monde qui est censé vivre en paix.
    Les Belges rassemblés place de la Bourse 24/03/2016 - par Pierre Olivier Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.