GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
Samedi 10 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 12 Décembre
Mardi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Belgique: des nationalistes perturbent un rassemblement pacifique à Bruxelles

    media Des manifestants d'extrême-droite ont perturbé le recueillement de dizaines de personnes venues sur la place d ela Bourse à Bruxelles, le 27 mars. REUTERS/YVES HERMAN

    La police anti-émeute a dispersé à coups de canon à eau environ 200 manifestants nationalistes qui ont fait irruption dimanche 27 mars sur la place de Bruxelles transformée en mémorial après les attentats meurtriers de mardi. Les forces de l’ordre ont procédé à une dizaine d’interpellations.

    « On est des hooligans, on est chez nous », ont lancé des manifestants vêtus de noir, cagoulés pour certains, sur la place de la Bourse de Bruxelles, où une « marche contre la peur » prévue dimanche a été annulée à la demande des autorités, en raison notamment du niveau d'alerte terroriste encore élevé.

    D'abord surveillés à distance par les forces anti-émeutes, ils ont aussi répété des slogans virulents contre le groupe jihadiste Etat islamique, qui a revendiqué les attentats. La manifestation a perturbé le recueillement de dizaines de personnes qui se relaient depuis mardi pour rendre hommage, en silence ou en chansons, aux 28 morts des attaques jihadistes.

    La tension était palpable dans le face-à-face avec les personnes venues se recueillir. « Complices terroristes, complices terroristes », ont-ils scandé face aux manifestants pacifiques installés sur les marches de place de la Bourse. « Le fascisme ne passera pas », leur ont répondu ces derniers. « Bruxelles multiculturelle, Bruxelles antifasciste ! »

    Les manifestants ont notamment lancé des projectiles incendiaires vers les forces de l'ordre et dégradé du mobilier urbain. La police anti-émeute les a dispersés à coups de canon à eau et a effectué une dizaine d’interpellations dans la foulée. Le Premier ministre belge Charles Michel a « condamné fermement ces dérapages ».

    C'est des casseurs à mon avis, des gens qui n'ont rien à en faire de cet hommage. C'est des gens qui veulent se montrer, en découdre. Y a rien à dire. La bêtise humaine.
    Les habitants venus se recueillir choqués par les troubles provoqués par les hooligans. Reportage place de la Bourse à Bruxelles. 27/03/2016 - par Laxmi Lota Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.