GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Décès de Hans-Dietrich Genscher, une figure de la diplomatie allemande

    media Hans-Dietrich Genscher (c) aux côtés d'Helmut Kohl, l'ancien chancelier allemand (g) et de Mikhaïl Gorbachev, l'ancien président de l'Union Soviétique (d), en novembre 1990. REUTERS/Staff/Files

    Il y a des hommes politiques dont le destin marque l'Histoire. C'est le cas d'Hans-Dietrich Genscher, ancien chef de la diplomatie allemande, artisan essentiel de la réunification. Il vient de décéder à l'âge de 89 ans. Genscher, c'est d'abord une image qui restera dans les mémoires.

    Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut

    Sa phrase la plus courte, incomplète, car interrompue par une foule en liesse, restera dans l'histoire « Nous sommes venus vous annoncer que votre départ aujourd'hui... ». Les réfugiés est-allemands dans le jardin de l'ambassade de RFA à Prague ce 30 septembre 1989 apprennent qu'ils vont pouvoir enfin passer à l'Ouest.

    Avec la chute du mur de Berlin quelques semaines plus tard puis la réunification allemande un an après, la longue carrière de Hans-Dietrich Genscher atteint son apogée.

    Le ministre des Affaires étrangères éternel comme il a été baptisé, père du genscherisme, une politique du dialogue et de la détente avec le bloc soviétique a marqué l'Allemagne à ce poste durant 18 ans.

    Genscher aura servi trois chanceliers de gauche et de droite avec son petit parti libéral jouant longtemps un rôle charnière sur l'échiquier politique. C'est une des figures charismatiques de la République de Bonn qui disparait.

    Hans-Dietrich Genscher retiré des affaires depuis près de 25 ans restait très actif dans les débats politiques et une personnalité depuis toujours très populaire. Genschmann comme il fut surnommé, caricaturé avec de grandes oreilles à la Jumbo et son éternel pull-over jaune canari, aura été un ministre des Affaires étrangères éternel. L'homme, lui, est mort ce 1er avril à 89 ans.

    Les ministres des Affaires étrangères allemand, Hans-Dietrich Genscher (g), et tchèque, Jiri Dienstbier ouvrent le passage entre leurs deux pays à Nove Domky, le 23 décembre 1989. REUTERS/Reinhard Krause

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.