GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Pologne: manifestations contre l’interdiction de l’avortement

    media Marche à Varsovie de femmes, en mars 2016, pour la défense du droit à l'avortement. RFI/Maya Szymanowska

    Déjà très restrictive, la Pologne pourrait totalement interdire l'avortement. C'est en tout cas ce que souhaitent des organisations pro-vie qui ont déposé un projet de loi au Parlement, soutenu par L'Eglise catholique. Ce dimanche après-midi, des manifestations contre ces mesures restrictives ont eu lieu dans plusieurs villes du pays.

    Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

    Devant le Parlement polonais, plusieurs milliers de femmes brandissent des cintres métalliques. Autrefois, ils servaient à des avortements désespérés. Aujourd'hui, c'est le symbole de la révolution contre ceux qui veulent interdire totalement l'IVG. « La Pologne avait son minimum. Dans trois cas, l'avortement était légal. Aujourd'hui le gouvernement veut interdire totalement l'avortement, même en cas de viol. Retirer ce droit aux femmes, c'est de la barbarie », dénonce Izabela, 23 ans.

    A l'origine du projet de loi, les organisations pro-vie ne souhaitent tolérer l'avortement que si la vie de la mère est en danger. Les grossesses résultant d'un viol, d'un inceste ou bien celles dont l'embryon présente une maladie incurable devraient arriver à terme.

    L'Eglise catholique soutient le projet. Aujourd'hui, une lettre de l'épiscopat a été lue dans toutes les paroisses du pays. « Nous demandons aux députés et au gouvernement de prendre l'initiative pour créer des lois et des programmes d'aides concrètes aux parents d'enfants malades, handicapés ou issus d'un viol », y est-il écrit.

    Si la loi aboutit, la peine maximale pour ceux qui pratiquent illégalement l'avortement passerait de deux à cinq ans. Le Parlement, où le parti conservateur catholique Droit et Justice a la majorité absolue, devrait prochainement se pencher sur la question.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.