GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Attentats de Bruxelles: le Premier ministre belge reconnaît un «échec»

    media Le Premier ministre belge Charles Michel en conférence de presse le 6 avril 2016 à Bruxelles. JOHN THYS / AFP

    Presque deux semaines après les attentats de Bruxelles, le Premier ministre belge Charles Michel a tenu à insister sur le retour à la vie normale dans la capitale belge, au cours d’une conférence de presse.

    Avec notre correspondante à BruxellesJoana Hostein

    « Il y aura un avant et un après 22 mars, jour des attentats à Bruxelles. Mais plus que jamais, tout est mis en oeuvre (...) pour faire en sorte qu'on puisse retrouver une vie normale », insiste le Premier ministre belge : avec la réouverture partielle de l’aéroport (un tiers des vols sera mis en œuvre ce week-end), avec la réouverture totale du métro dès la semaine prochaine, avec une présence policière et militaire renforcée.

    « Bruxelles est une ville où il fait bon vivre », a, pour sa part, souligné le président de la région bruxelloise, alors que depuis le 22 mars, les réservations dans les hôtels de la capitale ont chuté de 50%. « Quand il y a un attentat, c’est sûr, il y a eu un échec, reconnait le Premier ministre, mais je n’accepte pas les accusations de laxisme ». « Certains nous ont dit : "scandaleux! Ca a mis quelques mois pour arrêter Salah Abdeslam. Je constate que pour arrêter Ben Laden, recherché par toutes les polices du monde, on a mis dix ans après le 11-Septembre et 3000 morts à New York. Il y a bien sûr la capacité de faire mieux, en Belgique, et partout dans le monde, mais je ne peux pas accepter l'idée qu'il y aurait un pays défaillant. Un Etat défaillant ne serait pas en situation de condamner à plus de cent reprises, l'année passée, dans des affaires de terrorisme », s'est défendu Charles Michel.

    Une commission d’enquête parlementaire sera mise en place dès la semaine prochaine pour faire la lumière sur les évènements.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.