GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Aujourd'hui
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: Vladimir Poutine s’entoure d’une Garde nationale de 400 000 hommes

    media Désormais le président russe aura une garde armée forte de 400 000 hommes qui lui sera directement soumise. REUTERS/Alexander Zemlianichenko/Pool

    Le président Vladimir Poutine a annoncé mardi 6 avril la création d'une Garde nationale en Russie issue d'une réorganisation des forces du ministère de l'Intérieur, chargée de combattre le terrorisme et le crime organisé, ainsi que du maintien de l'ordre.

    Avec notre correspondante à Moscou,  Veronika Dorman

    Désormais, le président russe aura une garde armée forte de 400 000 hommes qui lui sera directement soumise. Cette nouvelle Garde nationale a été confiée à Viktor Zolotov, le très loyal chef de la sécurité personnelle de Vladimir Poutine entre 2000 et 2013 et devenu depuis chef des troupes du ministère de l'Intérieur. En interne, on le surnomme « généralissime ».

    La nouvelle structure va absorber les unités spéciales et d'élite du ministère de l'Intérieur, ainsi que les forces anti-émeutes. Elle se verra confier un vaste éventail de tâches : la lutte anti-terroriste et anti-extrémiste, le maintien de l'ordre public, le contrôle des frontières et de la circulation des armes. C'est-à-dire que ses prérogatives vont doubler celles de presque tous les services de sécurité existants.

    Officiellement, il s'agit d'améliorer le travail des forces de l'ordre. Mais un grand nombre d'experts y voient surtout la création d'un nouvel organe sécuritaire au potentiel répressif, trois mois avant les élections législatives, qui avaient été accompagnées, la dernière fois, en 2011, d'une contestation sans précédent. En outre, une vraie garde prétorienne avec un chef dévoué permet à Poutine de sécuriser ses positions au sein du pouvoir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.