GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Des camps de Roms à la Sorbonne, le récit d’une intégration réussie

    media Une jeune femme dans un camp de Roms près de Rome, le 7 février 2011. Selon un rapport d'une ONG italienne, des dizaines de milliers de Roms et Sintis vivent en Italie dont 35 000 dans des conditions d’urgence socio-sanitaire. ANDREAS SOLARO / AFP

    Elle a quitté la Roumanie à l’âge de sept ans, échoué dans un immense camp de Roms en Italie, vécu dans la misère et clandestinité et prépare aujourd’hui l’examen du barreau à Paris. A 26 ans, Anina Ciuciu incarne un symbole de l’intégration des Roms en Europe. Elle racontera son histoire, ce vendredi 8 avril, devant le Parlement italien à l’occasion de la journée internationale des Roms et Sintis. Portrait d'une survivante.

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    Beaucoup voient en elle un modèle d’intégration réussie. Celle des Roms en Europe. Anina Ciuciu, 26 ans, future avocate, se définit comme Rom, citoyenne roumaine et française.

    Née à Craiova en Roumanie dans un quartier réservé aux Roms, elle a quitté son pays à l’âge de sept ans, alors que ses parents, sédentaires, avaient perdu leur travail. Avant d’arriver en France, Anina et ses sœurs ont vécu dans l’ancien plus grand camp de Roms d'Europe, le Casilino 900 dans la banlieue de Rome. La page la plus douloureuse de son enfance : « On s’imaginait découvrir quelque chose de totalement différent de ce qu’on vivait en Roumanie. L’image qu’on en avait, c’était surtout les orangers partout. Et malheureusement, on est arrivés dans une décharge misérable, avec des rats, avec de la boue, avec des cabanes construites de bric et de broc. »

    « Faire la manche pour vivre »

    Débarqué dans le pays grâce à des passeurs, la famille Ciuciu a dû vivre sans papier, et donc dans la clandestinité. « On n’était pas scolarisés. Et effectivement, la seule solution qui nous était laissée, c’était de faire la manche pour vivre ». Aujourd’hui diplômé en droit à la Sorbonne, elle prépare assidûment l’examen d’entrée à l’Ecole de formation du barreau.

    La jeune femme est de retour dans la capitale italienne pour la première fois, ce vendredi 8 avril, invitée à raconter son expérience devant le Parlement à l’occasion de la Journée internationale des Roms et Sintis. Selon le rapport annuel de l’ONG italienne 21 Luglio, 180 000 Roms et Sintis vivent en Italie dont 35 000 dans des conditions d’urgence socio-sanitaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.