GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Migrants: l’accord entre l’UE et la Turquie tourne au ralenti

    media Des migrants reconduits en Turquie après avoir échoué sur l'île grecque de Lesbos, le 6 avril 2016. REUTERS/Murad Sezer

    La Grèce a procédé, ce vendredi 8 avril, au renvoi vers la Turquie de 124 migrants, en application de l’accord conclu entre l’Union européenne et Ankara. Entrée en vigueur lundi, la mise en œuvre de cet accord semble prendre plus de temps que prévu.

    La Grèce a renvoyé, ce vendredi 8 avril, 124 migrants, dont une majorité de Pakistanais, de l'île de Lesbos vers la Turquie. C’est la deuxième vague de renvois depuis lundi. Au total, 326 personnes arrivées récemment sur les côtes grecques ont donc été acheminées en Turquie, conformément à l’accord conclu entre l’Union européenne et Ankara, le mois dernier. Un accord, décrié par les organisations de défense des droits de l’homme et qui met plus de temps que prévu à être mis en œuvre.

    S'il avance « avec le frein à main », c’est que les personnes renvoyées sont celles qui n’ont pas demandé l’asile en Grèce. Or, une très grande partie des migrants récemment arrivés sur les îles ont entrepris des démanches pour requérir l’asile.

    Depuis le 20 mars, date de son entrée en vigueur, 6 000 personnes sont arrivées en Grèce. Athènes s’est engagée à effectuer la procédure d'examen d'asile en quinze jours pour chacun des demandeurs. Mais, dans les faits, les moyens manquent pour faire face à cet afflux des demandes. L’Union européenne avait promis d’envoyer des renforts : des spécialistes du droit d'asile, mais très peu sont arrivés sur place.

    Migrants apeurés et désespérés

    Dans ce contexte, le gouvernement grec laisse entendre que la prochaine vague de renvoi pourrait ne pas avoir lieu avant deux semaines. Or, chaque jour, les îles grecques accueillent encore des dizaines de migrants. Résultat : des milliers de personnes s’entassent dans les camps d’enregistrement des îles de Lesbos, Samos, ou Chios, transformées, de fait, en centres de rétention.

    Dans un rapport, Amnesty international dénonce ces conditions effroyables dans les camps de Lesbos et Chios, évoquant des migrants apeurés et désespérés, qui n’ont aucune information sur leur statut. L’ONG souligne par ailleurs que la Turquie n’est pas un pays sûr pour les réfugiés. Les Pakistanais renvoyés en Turquie ne sont sans doute pas aux bouts de leurs peines : le Parlement turc a approuvé la nuit dernière un accord qui autorise le rapatriement des migrants pakistanais vers leur pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.