GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Mali: 24 soldats maliens et 17 jihadistes tués dans des combats
    • Éliminatoires CAN 2021: l’Algérie évite le piège botswanais et s’impose à Gaborone, 1-0
    • Colonies israéliennes: l'Autorité palestinienne dénonce la position de Washington
    • Washington ne considère plus les colonies israéliennes contraires au droit international (Pompeo)
    • Iran: Washington met fin à une dérogation pour l'usine nucléaire de Fordo (Pompeo)
    • Le groupe sidérurgique indien Tata Steel va supprimer jusqu'à 3.000 emplois en Europe
    • Hong Kong: l'UE demande à la police d'éviter la violence (déclaration)
    • Éliminatoires CAN 2021: la RD Congo tenue en échec par la Gambie à Banjul, 2-2, dans le groupe D
    • Pont effondré près de Toulouse: un deuxième mort retrouvé (maire)
    Europe

    Attentats: Mohamed Abrini avoue être «l'homme au chapeau»

    media Captures d'écran des caméras de vidéo-surveillance de l'aéroport de Bruxelles, montrant «l'homme au chapeau», Mohamed Abrini, troisième membre du commando. REUTERS/CCTV/Belgian Federal Police/

    Le Belgo-Marocain Mohamed Abrini, suspect-clé traqué depuis les attentats de Paris interpellé vendredi à Bruxelles, et inculpé ce samedi d'« assassinats terroristes », est bien le troisième homme de l'aéroport de Bruxelles, a indiqué le parquet fédéral belge.

    Mohamed Abrini, déjà soupçonné d'être impliqué dans les attentats du 13 novembre dernier à Paris et à Saint-Denis, a reconnu être « l'homme au chapeau » filmé le 22 mars par les caméras de surveillance en compagnie des deux kamikazes de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem, a annoncé samedi le parquet fédéral de Belgique.

    « Il a dû admettre que c'était lui (...), il n'avait pas d'autre choix » après que les enquêteurs lui ont montré la vidéo, a dit un porte-parole du parquet. « Il a été confronté aux résultats de diverses expertises et a reconnu sa présence lors des faits. Il a expliqué avoir jeté sa veste dans une poubelle et revendu son chapeau ensuite », a précisé le parquet dans un bref communiqué.

    Quatre inculpations

    La justice belge est en train de boucler la boucle puisque quatre inculpations ont été prononcées plus tôt dans la journée, rappelle le bureau de RFI à Bruxelles. D’abord deux inculpations pour « participation à un groupe terroriste et assassinats terroristes » à l’encontre à la fois de Mohamed Abrini et d’Osama Krayem, le deuxième suspect du métro, identifié en compagnie de Khalid el-Bakraoui avant que celui-ci aille se faire exploser à la station Maelbeek.

    Ensuite, deux inculpations pour « participation à un groupe terroriste » et pour  « complicité » cette fois d’assassinats terroristes. Est visé d’une part Hervé B.M., d’origine rwandaise, arrêté en même temps qu’Osama Krayem ce vendredi.

    D’autre part, la dernière inculpation pour complicité concerne Bilal el-Makhouki dont l’arrestation n’avait pas été annoncée vendredi, un homme déjà connu pour une condamnation à deux ans fermes prononcée l’an dernier à son retour de Syrie et qui avait disparu des radars il y a un mois, alors qu’il était sous surveillance par bracelet électronique. Les deux hommes arrêtés ce vendredi en même temps que Mohamed Abrini ont eux été relâchés.

    Les enquêteurs de la police fédérale confirment qu’Osama Krayem était bien l’autre suspect recherché, celui qui a acheté dans un centre commercial les sacs qui ont servi aux attentats, celui, surtout, qui a été filmé en discussion avec Khalid el-Bakraoui dans une station de métro quelques minutes avant qu’il aille commettre l’attentat de la station Maelbeek.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.