GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Pologne: manifestation de nationalistes contre les migrants

    media Un millier de nationalistes ont manifesté contre les migrants, dimanche, dans les rues de Varsovie. Sur la bannière on peut lire: «Non à l'islam en Pologne». REUTERS/Franciszek Mazur/Agencja Gazeta

    En Pologne, alors que le gouvernement conservateur a annoncé qu'il fermait ses frontières aux migrants, suite aux attentats de Bruxelles, un millier de nationalistes ont malgré tout manifesté dimanche dans les rues de Varsovie. Un rassemblement de soutien au pouvoir actuel, mais aussi une mise en garde pour ne pas relâcher la pression. Le tout sur fond de haine contre l'islam et les musulmans.

    Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

    Debout sur une remorque, un militant nationaliste au crâne rasé hurle des refrains que les centaines de manifestants reprennent en cœur. Le plus répété ? « Les Polonais contre les migrants ».

    Très vite, le message vire à l'homophobie. « Des bombes à Paris, des bombes à Bruxelles, vous avez Allah, vous avez refusé la croix », scandent ces gens qui se disent vrais Polonais et catholiques.

    Parmi les manifestants, il y a de nombreuses femmes, dont Grazyna, la cinquantaine. « Nous ne pouvons pas être indifférents à l’arrivée de migrants comme les citoyens français et belges. Aujourd’hui, eux, ils pleurent. Nous, les Polonais, sommes catholiques et nous voulons rester libres », lance-t-elle.

    Le 11 novembre dernier, 40 000 Polonais étaient descendus dans la rue pour dire non aux migrants. Message entendu et appliqué par le gouvernement conservateur suite aux attentats de Paris et de Bruxelles.

    Les nationalistes veulent toutefois continuer de faire pression. Pour Michal, designer de meubles, neuf migrants sur dix sont une menace pour l'Europe. « Ce sont de jeunes hommes qui ont l'âge d'être militaire. C'est une armée régulière qui nous inonde et qui attend le signal pour prendre le contrôle de notre continent », affirme-t-il.

    Symboliquement, les manifestants brûlent un drapeau noir censé représenter celui du groupe Etat islamique (EI). Encadrés par la police, ils achèvent leur rassemblement sur une place du centre-ville dans l'indifférence générale.

    ► A (RE) LIRE : Pologne: les musulmans manifestent contre le terrorisme et le racisme

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.