GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le Royaume-Uni entre de plain-pied dans son processus référendaire sur l'UE

    media Le débat sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne est l'une des priorités du Premier ministre britannique David Cameron. REUTERS/Yves Herman

    La campagne officielle du référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni dans l'Union européenne a démarré. Même si dans les faits, les deux camps ont depuis plusieurs mois affûté leur stratégie, il leur a fallu attendre cette semaine pour savoir quel groupe la Commission électorale avait choisi pour représenter le camp du « Brexit » (British Exit, la sortie de l'UE) et celui du maintien.

    Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

    La campagne qui débute sera rude. En cause : celle-ci bouleverse les clivages politiques habituels. Tous les partis politiques peinent non seulement à parler d'une seule voix, mais aussi à convaincre leurs électeurs de soutenir leur point de vue. Seule exception : l'Ukip, dont la raison d'être, au départ, est précisément la sortie de l'UE.

    Les difficultés les plus criantes se font sentir au sein du Parti conservateur au pouvoir : le premier ministre David Cameron voit son parti se déchirer sur la question du « Brexit ». Cinq de ses ministres, ainsi que le turbulent maire de Londres Boris Johnson, ont d'ailleurs rejoint les partisans d'une sortie de l’UE.

    → À relire : L'ex-eurosceptique Corbyn expose les intérêts du maintien dans l'UE

    Même si l'adversaire travailliste du Premier ministre, Jeremy Corbyn, a pris tardivement fait et cause jeudi 14 avril en faveur du maintien, le Premier ministre se heurte lui aussi aux réticences d'une partie des députés du Labour.

    Si bien que les deux groupes de campagne officiellement nommés par la Commission électorale s'avèrent très hétéroclites, que ce soit la campagne « Stronger in Europe » (le Royaume-Uni « plus fort en Europe ») menée par l'ancien patron de Marks & Spencer, ou « Vote Leave » (« Votez pour partir »), soutenue par Boris Johnson et à laquelle vient de se rallier le chef de l’Ukip, Nigel Farage.

    Peut-on se fier aux sondages ?

    Même si les politiques et l'opinion publique se montrent très prudents face aux enquêtes publiées régulièrement depuis les élections législatives de l'an dernier, pour lesquelles les instituts de sondages s'étaient largement trompés, tout le monde surveille l'évolution des intentions de vote du 23 juin prochain.

    Les deux camps sont au coude-à-coude. Mais la large part d'indécis pourrait faire basculer le référendum d'un côté ou de l'autre. Pour les convaincre, les deux campagnes officielles peuvent désormais dépenser jusqu'à 9 millions d'euros. Celles-ci pourront prospecter par e-mail, avoir accès à des spots télévisés et à 750 000 euros de fonds publics.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.