GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Abandon des poursuites contre l'acteur américain Kevin Spacey dans le Massachusetts
    • Washington continuera à coopérer avec Ankara, mais l'achat de missiles russes aura un impact sur l'Otan (Maison Blanche)
    • Les États-Unis confirment qu'ils ne fourniront pas d'avions F35 à la Turquie (Maison Blanche)
    • L'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
    • Cryptomonnaie Libra: «consensus» au sein du G7 Finances pour «agir rapidement» (présidence française)
    • Tour de France 2019: Caleb Ewan remporte la 11e étape, Julian Alaphilippe reste en jaune
    Europe

    Discours de Hanovre: le plaidoyer européen de Barack Obama

    media «Le monde a besoin d'une Europe forte et unie» a déclaré le président américain dans son discours de Hanovre, ce lundi 25 avril 2016. REUTERS/Kevin Lamarque

    Barack Obama a tenu à l'occasion de son voyage à Hanovre, où il est arrivé samedi 23 avril, un discours sur ses visions des relations transatlantiques. Le président américain a rendu un vibrant hommage à l'intégration européenne, plaidé pour un vieux continent fort et uni mais aussi demandé à ses partenaires plus d'efforts sur la scène internationale aux côtés des Etats-Unis, notamment pour œuvrer à une meilleure sécurité collective.

    avec notre envoyé spécial à Hanovre, Pascal Thibault

    Si Barack Obama s’ennuie après son départ de la Maison Blanche, il pourra peut-être devenir ambassadeur de l’Union européenne. Le président américain a salué à Hanovre l’intégration du vieux continent comme « la plus grande entreprise de l’ère moderne » et plaidé pour que l’Europe reste unie dans sa diversité pour être plus forte.

    Tout en assurant ses partenaires de la solidarité des Etats-Unis, Barack Obama a aussi plaidé pour que l’Europe assure ses responsabilités pour assurer la sécurité collective dans un monde instable. Le président américain a souligné les menaces existantes notamment le terrorisme ou encore la remise en cause de frontières existantes par la Russie comme le danger d’égoïsmes nationaux en Europe, autant de risques d’un retour en arrière.

    Un modèle économique perfectible

    Barack Obama souhaite une plus forte implication de ses partenaires notamment dans l’OTAN ou encore pour soutenir des pays en crise comme l’Irak ou la Syrie. Washington va montrer l’exemple en envoyant 250 instructeurs supplémentaires pour former les forces militaires des rebelles modérés en Syrie.

    Le président américain sans être trop direct a aussi souligné la nécessité d’un modèle économique où les inégalités ne s’accroissent pas créant frustrations et peurs. Une attaque indirecte contre une croissance trop faible en Europe où un chômage important frappe encore certains pays et où les inégalités augmentent.

    Mini-sommet américano-européen à suivre

    Ce lundi, à la mi-journée, le président américain retrouve ses homologues allemand, britannique, français et italien pour une rencontre souhaitée par les Etats-Unis d’après la presse américaine, Washington étant inquiet de la fragilisation de l’Europe face aux défis qu’elle affronte. Les grands sujets du moment : traité transatlantique, questions de sécurité, situation au Moyen-Orient, etc, seront discutés.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.