GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Royaume-Uni: Ken Livingstone suspendu du Labour pour ses propos sur Hitler

    media L’ancien maire de Londres Ken Livingstone vient d’être suspendu du Labour pour avoir déclaré qu’ «Hitler soutenait le sionisme» (photo d'archives). BEN STANSALL / AFP

    L’ancien maire de Londres Ken Livingstone vient d’être suspendu du Labour pour avoir déclaré qu’« Hitler soutenait le sionisme ». Le dirigeant du Labour Jeremy Corbyn est intervenu pour assurer que son parti avait une politique de « tolérance zéro » concernant l’antisémitisme.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    La polémique a rapidement pris de l’ampleur jeudi 28 avril après l’intervention de l’ex-maire de Londres, Ken Livingstone, venu à la BBC défendre une jeune députée travailliste suspendue mercredi pour ses commentaires antisémites. Naz Shah avait partagé en 2014 sur Facebook une image montrant l’Etat d'Israël incrusté sur une carte des Etats-Unis sous le titre « La solution au conflit israélo-palestinien : relocaliser Israël aux Etats-Unis ».

    « Ses remarques étaient exagérées mais elle n’est pas antisémite », a jugé Ken Livingstone avant d’ajouter : « Quand Hitler a gagné les élections en 1932 sa politique était que les Juifs devraient être déplacés vers Israël. Il soutenait le sionisme avant de devenir fou et de finir par tuer six millions de Juifs ». Ces remarques ont provoqué la colère immédiate de nombreuses personnalités, notamment travaillistes.

    Le député John Mann a violemment pris à partie l’ancien maire de la capitale, l’accusant devant les caméras d’être un « apologiste nazi ». Depuis quelque temps, des voix travaillistes s’inquiètent ouvertement d’une dérive antisémite au sein de l’aile gauche du parti, celle-là même qui soutient et a porté à la tête du Labour Jeremy Corbyn. Pour le nouveau leader travailliste, dont Ken Livingstone est un proche, cette affaire est extrêmement problématique à une semaine des élections locales, dont celle d’un nouveau maire pour la capitale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.