GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Israël: les partis arabes soutiennent Gantz pour le poste de Premier ministre
    Europe

    Procès Luxleaks: les pratiques fiscales luxembourgeoises en question

    media Des manifestants dénoncent le manque de transparence en matière fiscale en Europe, avant l'ouverture du procès Luxleaks, le 26 avril 2016. REUTERS/Vincent Kessler

    Trois Français, dont un journaliste, comparaissent devant le tribunal correctionnel de Luxembourg, accusés d'avoir fait fuiter près de 30 000 pages éclairant les pratiques fiscales de grandes multinationales établies au Grand-duché. Au bout de trois jours d'audience sur les six que doit compter la procédure devant le tribunal correctionnel d'arrondissement, on en est toujours au défilé un peu hétéroclite des témoins, cités par les avocats des trois prévenus, sans qu'on ait encore entendu ceux-ci. Mais, on commence à voir la direction que prennent les débats.

    Avec notre envoyé spécial au Luxembourg, Quentin Dickinson

    A l’issue de la troisième journée d’audience de ce jeudi, on ne peut pas dire que le procès ait vraiment atteint sa vitesse de croisière. On y voit cependant un peu plus clair dans le système de défense des avocats des trois prévenus et l’on s’aperçoit aussi que, sous la louable intention de s’en tenir aux faits, le président du tribunal, le juge Marc Thill, tente d’orienter les débats à l’écart de toute mise en cause des pratiques fiscales luxembourgeoises.

     → A (RE)LIRE : Fin de la première journée d'audience dans le procès LuxLeaks

    Sa ligne paraît consister à soutenir que ces pratiques n’étant pas, et de loin, une exclusivité de son pays, il est inutile d’en rajouter. Il ne parviendra pas cependant à éviter que le député européen écologiste allemande (Verts-ALE), Sven Giegold, au fil de réponses précises, fasse comprendre que le Luxembourg, jusqu’à cette année, se montrait particulièrement peu coopératif en matière d’échanges systématiques d’informations sur la fiscalité des entreprises.

    De même, l’idée fait son chemin ici que la création d’une commission spéciale du Parlement européen sur les anomalies fiscales, ainsi que les récentes initiatives de la Commission européenne dans ce domaine, ont pour origine unique les révélations de lanceurs d’alerte inculpés.

     ► A (RE)ECOUTER : L’Union européenne veut traquer l’optimisation fiscale (Aujourd'hui l'économie)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.