GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 23 Octobre
Mardi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Japon/législatives anticipées: ouverture des bureaux de vote
    Europe

    L'UE ouvre la voie à l'exemption de visas pour les Turcs

    media La Commission européenne à Bruxelles. REUTERS/Vincent Kessler

    La Commission européenne a demandé mercredi aux gouvernements des Etats membres de l'Union de prendre des mesures pour exempter les ressortissants turcs de visa en contrepartie de l'accord par lequel Ankara s'est engagé à réduire l'afflux de migrants et réfugiés en Europe.

    La décision de la Commission est un « tournant » en matière de visas pour les Turcs et constitue « une nouvelle page dans nos relations avec l'Union européenne », s'est félicité Mevlüt Cavusoglu, le ministre turc des Affaires étrangères.

    La Turquie, qui héberge un grand nombre de réfugiés syriens et dont le territoire sert de point d'embarquement vers les îles grecques, avait menacé de se désengager de l'accord conclu en mars si elle n'obtenait pas la libre circulation promise à ses ressortissants. Malgré les critiques sur la situation des droits de l'homme en Turquie, la Commission européenne a appelé mercredi dans un communiqué les Etats membres et le Parlement européen à valider l'exemption de visas pour les Turcs, voyageant pour de courts séjours dans l'espace Schengen, d'ici à la fin du mois de juin.

    « Les citoyens turcs méritent depuis longtemps de pouvoir se rendre dans l'espace Schengen sans visa (...) Il y a une injustice, cette injustice est en train d'être levée », a déclaré M. Cavusoglu. « Notre but est d'être membre à part entière » de l'UE, a poursuivi le chef de la diplomatie turque, indiquant que la Turquie poursuivait « avec sincérité » ses efforts en ce sens. « Nous attendons la même sincérité de la part de l'UE », a-t-il ajouté.

    Remplir les conditions

    Mais malgré l'optimisme d'Ankara, plusieurs conditions ne sont toujours pas remplies et la route est encore semée d’embûches. Car le Parlement européen et les Etats Membres devront encore donner leur aval à l'exonération de visas pour les ressortissants turcs, et cela dans un contexte de méfiance grandissante à l'égard des autorités turque, et de son président Recep Tayyip Erdogan.

     Autre bémol, la Commission a assortie cette exonération de visas de plusieurs conditions : Ankara devra notamment donner des gages en matière de lutte contre la corruption et de coopération judiciaire ou d’harmonisation avec le corps policiers européens. En outre, l'exemption de visa ne sera effective que pour les ressortissants turcs détenteurs d'un passeport biométriques, passeport qui ne sera pas disponible en Turquie avant le mois d'octobre prochain.

    Enfin, Bruxelles a repris la proposition franco-allemande d'une procédure permettant de suspendre rapidement cette exemption de visas. Le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, a rappelé qu'Ankara devait encore satisfaire cinq des 72 critères fixés par Bruxelles pour mettre en place la libre circulation. Mais les autorités turques promettent que tout sera fait avant la date d'échéance, c'est le Parlement turc notamment, qui devra travailler d'arrache-pied, pour mettre aux normes la loi turque, en quelques semaines, rappelle notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.