GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Le travailliste Sadiq Khan élu maire de Londres

    media Le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, après sa victoire à l'élection, vendredi soir au City Hall. REUTERS/Toby Melville

    Le travailliste Sadiq Khan a remporté la mairie de Londres, selon le résultat définitif annoncé dans la nuit de vendredi à samedi avec 1 310 143 voix contre 994 614 pour son adversaire Zac Goldsmith. Il succède donc au charismatique conservateur Boris Johnson. Et devient, au passage, le premier édile musulman d'une grande capitale occidentale. Et ce en dépit d’une campagne âpre, voire calomnieuse, menée par le parti conservateur et qui a fini par se retourner contre le candidat tory.

    Avec notre correspondante à LondresMuriel Delcroix

    Après plusieurs heures d’attente et de faux suspense, les résultats définitifs ont enfin été annoncés dans la nuit de vendredi à samedi dans le bâtiment futuriste de City Hall au cœur de la capitale. Une victoire sans conteste avec 57% des suffrages et plus d’un million de voix pour celui qui était encore quasiment inconnu il y a quelques mois.

    Sadiq Khan a d’abord tenu à remercier sa ville et ses habitants. « Merci Londres, je suis profondément touché par l’espoir et la confiance que vous avez placés en moi. Et je suis si fier que Londres ait choisi aujourd’hui l’espoir plutôt que la peur, l’unité plutôt que la division. Je promets d’être toujours un maire pour tous les Londoniens, de travailler dur pour rendre la vie meilleure à chaque Londonien quelle que soit leur origine et de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour faire en sorte que vous ayez les opportunités que notre incroyable ville m’a données », a-t-il déclaré.

    Les Londoniens ont donc préféré le fils de chauffeur de bus au fils de milliardaire. Un choix clair qui montre que les habitants de cette capitale cosmopolite souvent surnommée la ville-monde ont résolument rejeté les attaques du candidat conservateur Zac Goldsmith mettant en cause la religion de Sadiq Khan et l’accusant d’affinités avec des prêcheurs musulmans radicaux.

    Le député travailliste, aux origines modestes et ancien avocat spécialisé dans la défense des droits de l’homme, a également résisté à la controverse qui a secoué son parti ces derniers jours après la suspension de plusieurs membres accusés de propos antisémites.

    Sadiq Khan avait d’ailleurs pris rapidement ses distances avec l’équipe dirigeante de Jeremy Corbyn. Le leader travailliste n’avait lui pas attendu les résultats officiels pour féliciter le candidat sur Twitter avec le jeu de mot « YesWeKhan ». Le leader du Labour clairement soulagé d’une victoire qui fait passer au second plan la médiocre performance travailliste dans le reste du pays.

    Premier maire musulman d’une grande capitale européenne

    Au-delà, Sadiq Khan devient le troisième maire de Londres après Ken Livingstone et Boris Johnson, mais le premier d’origine pakistanaise et de confession musulmane, ce qui en dit long sur le chemin parcouru au Royaume-Uni en terme d’intégration. L'homme de 45 ans défend des idées résolument modernes. Il a même reçu des menaces de mort pour avoir pris position pour le mariage homosexuel.

    Sadiq Khan aura désormais autorité sur les transports dont il veut geler les tarifs, le maintien de l’ordre, les logements et l’environnement, avec à sa disposition un budget de plus de 20 milliards d’euros, ce qui en fait l’une des figures politiques les plus puissantes du pays.

    Pour le travailliste David Lammy, député d'un des arrondissements de Londres qui a soutenu la campagne du nouveau maire, cette élection est extrêmement significative.

    « C'est une immense avancée dans l'histoire politique du pays. C'est le premier député d'une minorité ethnique à obtenir de millions d'électeurs un important mandat politique dans une grande capitale, souligne-t-il. Et il se trouve qu'il est musulman à une période où beaucoup craignent une montée du fondamentalisme. C'est donc une victoire impressionnante, ça me rend tellement fier d'être britannique ! Et il le mérite après avoir déployé tant d'efforts. Cette campagne a été source de divisions mais elles ont été rejetées par les Londoniens. Je suis si heureux que ce fils d'immigré, qui rappelle que son père a été conducteur de bus, soit devenu le maire de cette grande ville dans ce grand pays. C'est un moment fantastique pour la politique britannique ! »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.