GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Arrestations de présumés terroristes dans le sud de l'Italie

    media Des soldats italiens patrouillent devant le Colisée à Rome. Les individus arrêtés dans le sud auraient pu vouloir commettre des attentats dans plusieurs capitales européennes. ANDREAS SOLARO / AFP

    Deux Pakistanais et un Afghan soupçonnés d'avoir voulu préparer des attentats en Italie et ailleurs en Europe ont été arrêtés mardi 11 mai à Bari, dans le sud de l'Italie, ainsi qu'à Milan, dans le nord du pays. Deux autres présumés terroristes, qui appartiendraient au même groupe, sont recherchés. Selon les autorités italiennes, ils seraient peut-être en Afghanistan.

    Avec notre correspondante à Rome,  Anne Le Nir

    L’enquête qui a conduit à l’arrestation pour terrorisme international de deux Pakistanais et d’un Afghan, tandis que deux autres Afghans sont recherchés pour les mêmes motifs, a été ouverte, il y a près d’un an, à Bari, chef-lieu de la région des Pouilles, dans la fameuse botte de l'Italie.

    Tout a débuté par l’interpellation d’un des présumés terroristes qui filmait, consciencieusement, un centre commercial avec son téléphone portable. D'après les enquêteurs, les cinq hommes auraient effectué de véritables repérages, à l’aide de leurs portables dans lesquels des images de sites sensibles à Rome, Londres et Paris ont été retrouvées. Les téléphones saisis contenaient aussi des images d’armes, de véhicules militaires ; des vidéos de propagande des talibans et des chants de préparation au martyre.

    Autant d’éléments qui, selon le procureur du parquet national anti-terroriste Franco Roberti, démontrent que ce groupe - également soupçonné de trafic de migrants - « se préparait de toute évidence à accomplir des attentats dans différentes villes européennes ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.