GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Référendum sur le Brexit: Boris Johnson compare l’UE à Hitler

    media L'ancien maire conservateur de Londres Boris Johnson, chef de file du camp pro-Brexit, à bord de son bus de campagne, à Truro, le 11 mai 2016. REUTERS/Darren Staples

    A moins de six semaines maintenant du référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne, les esprits s’échauffent outre-Manche. Boris Johnson, l’ancien maire de Londres qui milite pour un Brexit, a déclenché une nouvelle polémique ce week-end en comparant l’Union européenne à Hitler. Le député est connu pour ses remarques provocatrices, mais de nombreuses voix se sont élevées pour condamner ses propos.

    Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

    Boris Johnson serait-il cette fois allé trop loin ? En estimant que les ambitions de l’Union européenne étaient de créer un super-Etat comme avaient voulu le faire Adolf Hitler ou Napoléon, le député conservateur s’est attiré les foudres de nombreuses personnalités qui ont dénoncé son manque de jugement.

    Pour le député travailliste Hilary Benn, partisan d’un maintien dans l’UE, le camp du Brexit avait déjà perdu l’argument économique et vient maintenant de perdre son sens de la moralité.

    Lord Bramall, ancien chef de l’Armée britannique et un vétéran de la Seconde Guerre mondiale a, lui, qualifié les propos de Boris Johnson d’absurdes : « Le but principal d’Hitler était de créer un empire et de soumettre les Européens par la violence. Comparer cela à l’Union européenne est tout simplement risible ».

    → A (RE) LIRE : Brexit: David Cameron et Boris Johnson à couteaux tirés

    Les derniers sondages montrent que les pros et anti-Brexit sont à 50-50, ce qui pourrait expliquer la nervosité ambiante et le désir de chaque camp de frapper les esprits.

    Néanmoins, à force de vouloir trop en faire, l’ancien maire de Londres qui a été épinglé ces dernières semaines pour plusieurs autres déclarations extrêmement controversées pourrait bien finir par écorner sérieusement sa crédibilité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.