GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Homosexualité: le réseau Enfants 404 menacé en Russie

    media Le site russe «Enfants 404». Capture d'écran

    En Russie, la loi de juin 2013 sur l'interdiction de la propagande homosexuelle à destination des mineurs a laissé entendre que l'homosexualité était une anomalie, une perversion choisie par les adultes. Dès lors, la vie des adolescents russes homosexuels est devenue très difficile. C'est pour eux que Elena Klimova a créé le réseau Enfants 404, un nom qui fait référence à « error 404 », le numéro qui s'affiche sur internet quand on demande une page qui n'existe pas. Mais le site pourrait bien ne plus exister prochainement.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    La loi de 2013, en sous-entendant que l'homosexualité était un choix pervers, a libéré la parole hostile aux homosexuels, engendrant haine et rejet, comme en témoigne ce lycéen : « Pendant l'année scolaire, quand je passais dans le couloir pour aller à la cantine, ou pour en revenir, les autres lançaient de la petite monnaie dans ma direction. Ils se mettaient à plusieurs près de la fenêtre et m'insultaient, me traitaient de " pédé ". Bien entendu, pour moi, cette année-là, il n'a plus été question d'études. »

    Le rejet, ou pour le moins l’incompréhension, vient souvent des proches, auprès desquels l'adolescent n'ose donc pas se confier. Ces enfants, qui ne sont pas censés exister, ont alors trouvé un réconfort auprès de l'association Enfant 404 présente sur internet, sur les réseaux sociaux, et joignable également par téléphone.

    Groupe fermé, site menacé

    « Nous avons une équipe d'une dizaine de psychologues, qui travaillent avec nous gratuitement, explique Elena Klimova, la fondatrice d’Enfants 404. Parce que sinon, les jeunes ne trouvent personne à qui s'adresser. » Beaucoup de lettres témoignent que l'association a sauvé de nombreuses vies.

    Mais la loi sur la propagande homosexuelle menace sa survie. Un tribunal local a déjà obtenu le blocage du groupe sur VKontakte, le Facebook russe, qui comptait 75 000 membres. Un autre tribunal vient d'ordonner la fermeture du site. L'association a fait appel, mais elle a peu d'espoir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.