GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Octobre
Jeudi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: vote mardi 24 octobre du Conseil de sécurité sur l'enquête sur les armes chimiques (diplomates)
    • Niger: l'armée américaine poursuivra ses opérations malgré l'embuscade (Pentagone)
    • Accord de l'UE sur une réforme du travail détaché (Commission européenne)
    • Prix Fifa: Cristiano Ronaldo sacré meilleur joueur de football de l'année 2017
    • Prix Fifa: Zinédine Zidane sacré meilleur entraîneur de football de l'année 2017
    Europe

    Euro 2016 : le tour des stades

    media Le Stade de France, où se déroulera la finale de l'Euro 2016 de football, dans la ville de Saint-Denis. FRANCK FIFE / AFP

    Dix enceintes de football, 10 villes de France, 24 équipes nationales, 51 matches de très haut niveau, et un vainqueur, un seul champion d'Europe à l'arrivée. Certains théâtres de l'Euro 2016, à savoir les stades de Paris et de Marseille, accueilleront la cinquième compétition internationale de leur très longue histoire footballistique. Mais d'autres sortent tout juste de terre pour l'évènement. Tour d'horizon.

     

    ■ Stade de France, Saint-Denis (93). Capacité brute : 80 000 places.

    Le Stade de France, à Saint-Denis. FRANCK FIFE / AFP

    Depuis ses débuts en janvier 1998, à l'occasion d'un match amical France-Espagne qui allait voir Zinédine Zidane marquer le premier but de l'histoire de l'enceinte, le Stade de France a fait sa bille, accueillant successivement la finale de la Coupe du monde de football 1998 (France-Brésil, 3-0), puis la finale de la Coupe du monde de rubgy 2007 (Afrique du Sud-Angleterre, 15-6). Plus grande enceinte sportive de France, l'antre des Bleus a également accueilli la finale de la Ligue des champions UEFA à deux reprises, en 2000 et 2006. Depuis 1998, il n'a subi que des rénovations mineures, mais accueillera sept matches de l'Euro 2016, dont le match d'ouverture et la finale.

    • Phase de poules :
      10.06 : France - Roumanie
      13.06 : République d'Irlande - Suède
      16.06 : Allemagne - Pologne
      22.06 : Islande - Autriche

    • Huitième de finale :
      27.06 : 1er du groupe E - 2e du groupe D

    • Quart de finale :
      03.07 : V40 - V44

    • Finale :
      10 juillet 2016

    → Sur le site de l'UEFA : Saint-Denis, ville hôte de l'Euro 2016

     

    ■ Stade Vélodrome, Marseille (13). Capacité brute : 67 000 places.

    Le Stade Vélodrome, enceinte de l'Olympique de Marseille. BERTRAND LANGLOIS / AFP

    Pour l'Euro, le mythique stade de l'Olympique de Marseille a fait sa mue, une fois de plus. Autrefois ouvertes aux éléments, ses tribunes sont désormais dotées d'un toit, inauguré en octobre 2014. Depuis 1985, l'enceinte phocéenne n'avait déjà plus de vélodrome que le nom et la forme. En revanche, cet ancien stade multisports, inauguré en 1937, a un sacré vécu en matière de ballons. Côté football, le Vélodrome a notamment mis les Bleus sur la voie du sacre mondial en accueillant leur premier match en 1998, après une première Coupe du monde passée par là en 1938. Le stade de Marseille a également accueilli des matchs du Championnat d’Europe UEFA en 1960 et 1984. Cette année, pour son troisième Euro, il accueillera six matches.

    • Phase de groupes :
      11.06 : Angleterre - Russie
      15.06 : France - Albanie
      18.06 : Islande - Hongrie
      21.06 : Ukraine - Pologne

    • Quart de finale :
      30.06 : V37 - V39

    • Demi-finale :
      07.07 : V47 - V48

    → Sur le site de l'UEFA : Marseille, ville hôte de l'Euro 2016

     

    ■ Parc OL, Décines-Charpieu (69). Capacité brute : 59 000 places.

    Le Parc OL, enceinte de l'Olympique lyonnais. JEFF PACHOUD / AFP

    Celui-là va vivre son baptême du feu. Le Parc Olympique lyonnais, antre électrique de l'équipe du même nom, venu remplacer l'historique enceinte autrefois construite par Tony Garnier à Gerland, est le dernier sorti de terre des stades hôtes de l'Euro. Inauguré en janvier 2016 à Décines-Charpieu, dans la banlieue est de Lyon, il n'a vécu pour l'heure qu'une demi-saison de Ligue 1 côté football. Il semble néanmoins produire son effet, puisque l'OL est resté invaincu sur son terrain depuis lors. En revanche, le Parc OL a d'ores et déjà une finale à son actif : celle de la Coupe d'Europe 2016 de rubgy à XV, remportée par les Saracens. Cette enceinte, propriété d'un club de football - une rareté en France -, accueillera six matches de l'Euro.

    • Phase de groupes
      13.06 : Belgique - Italie
      16.06 : Ukraine - Irlande du Nord
      19.06 : Roumanie - Albanie
      22.06 : Hongrie - Portugal

    • Huitième de finale
      26.06 : 1er du groupe A - 3e du groupe C, D ou E

    • Demi-finale
      06.07 : V45 - V46

    → Sur le site de l'UEFA : Lyon, ville hôte de l'Euro 2016

     

    ■ Stade Pierre-Mauroy, Villeneuve-d'Ascq (59). Capacité brute : 50 000 places.

    Le Stade Pierre-Mauroy, enceinte du Lille OSC. PHILIPPE HUGUEN / AFP

    Situé en banlieue de Lille, le stade Pierre-Mauroy, très novateur, porte le nom de l'ancien Premier ministre de François Mitterrand, car il s'agit du dernier projet d'envergure lancé par cette icône de la ville nordiste et de la gauche française en général. Inaugurée en 2012, l'antre du LOSC présente la spécificité d'être muni d'un toit rétractable et d'une moitié de terrain pouvant se réhausser, les soirs de concert par exemple. Détenant le record d'affluence européen pour un match de basket-ball (demi-finale France-Espagne du Championnat d'Europe 2015), le stade Pierre-Mauroy va offrir à la ville de Lille sa deuxième compétition internationale de football, après le Mondial 1938 au stade Victor-Boucquey. Six matches au programme.

    • Phase de groupes :
      12.06 : Allemagne - Ukraine
      15.06 : Russie - Slovaquie
      19.06 : Suisse - France
      22.06 : Italie - République d'Irlande

    • Huitième de finale :
      26.06 : 1er du groupe C - 3e du groupe A, B ou F

    • Quart de finale :
      01.07 : V38 - V42

    → Sur le site de l'UEFA : Lille, ville hôte de l'Euro 2016

     

    ■ Parc des Princes, Paris (75). Capacité brute : 48 000 places.

    Le Parc des Princes, enceinte du Paris Saint-Germain. FRANCK FIFE / AFP

    L'actuel stade du Paris-Saint-Germain en a vu d'autres. Le premier Parc des Princes a ouvert ses portes en 1897, son nom venant de son emplacement dans le sud-ouest de la capitale, un ancien terrain de chasse royal. Le deuxième Parc des Princes est arrivé en 1932, avant d'être remplacé par l'enceinte actuelle en 1972, et de subir des rénovations par la suite. Outre son histoire empreinte de rugby et de cyclisme, l'antre parisien a vécu six finales européennes de clubs de football, dont la première finale de Coupe des clubs champions européens en 1956, entre le Real Madrid et Reims. Des Coupes du monde s'y sont aussi jouées, en 1938 et 1998, ainsi que des finales des Championnats d’Europe 1960 et 1984. Au programme cette année : cinq matches.

    • Phase de groupes :
      12.06 : Turquie - Croatie
      15.06 : Roumanie - Suisse
      18.06 : Portugal - Autriche
      21.06 : Irlande du Nord - Allemagne

    • Huitième de finale :
      25.06 : 1er du groupe B - 3e du groupe A, C ou D

    → Sur le site de l'UEFA : Paris, ville hôte de l'Euro 2016

     

    ■ Stade Matmut-Atlantique, Bordeaux (33). Capacité brute : 42 000 places.

    Le Stade Matmut-Atlantique, enceinte du FC des Girondins de Bordeaux. FRANCK FIFE / AFP

    Depuis mai 2015, les Bordelais ont troqué leur historique stade Chaban-Delmas, autrefois parc Lescure, pour une enceinte légèrement plus grande, mais surtout beaucoup plus moderne, et dotée d'une architecture unique. Il s'agit sans doute du nouveau stade le plus original de l'Euro en matière d'esthétique. Il est l'œuvre des incontournables architectes du cabinet Herzog & de Meuron, célèbrissimes dans le monde du sport pour leur travail sur l'Allianz Arena de Munich et le Nid d'Oiseau de Pékin. Le toit du stade Matmut-Atlantique, qui ne fait pas du tout dans les courbes vu de l'extérieur, est porté par 900 poteaux de soutènement, censés évoquer une forêt de pins des Landes. Cinq matches de l'Euro 2016 s'y joueront.

    • Phase de groupes :
      11.06 : Galles - Slovaquie
      14.06 : Autriche - Hongrie
      18.06 : Belgique - République d'Irlande
      21.06 : Croatie - Espagne

    • Quart de finale :
      02.07 : V41 - V43

    → Sur le site de l'UEFA : Bordeaux, ville hôte de l'Euro 2016

     

    ■ Stade Geoffroy-Guichard, Saint-Etienne (42). Capacité brute : 42 000 places.

    Le Stade Geoffroy-Guichard, enceinte de l'AS Saint-Etienne. JEFF PACHOUD / AFP

    Il est toujours là, fidèle au poste. L'historique « Chaudron » de l'AS Saint-Etienne, l'une des enceintes les plus bouillantes de France (d'où son surnom) rempile cette année, après un lifting, comme avant chaque compétition internationale. Cette fois-ci, il s'agissait de le fermer complètement sur les angles, Geoffroy-Guichard ayant longtemps présenté l'aspect des stades anglais à l'ancienne, avec quatre tribunes indépendantes les unes des autres de chaque côté du terrain. C'est que depuis 1931, ce stade construit sur d'anciens tunnels miniers en a vu des matches de sports collectifs : Euro UEFA 1984, Coupe du monde Fifa 1998, Coupe du monde de rugby 2007, sans parler des épopées de l'ASSE en France et en Europe. Quatre matches au programme.

    • Phase de groupes :
      14.06 : Portugal - Islande
      17.06 : République tchèque - Croatie
      20.06 : Slovaquie - Angleterre

    • Huitième de finale :
      25.06 : 2e du groupe A - 2e du groupe C

    → Sur le site de l'UEFA : Saint-Etienne, ville hôte de l'Euro 2016

     

    ■ Stade Bollaert-Delelis, Lens (62). Capacité brute : 38 000 places.

    Le Stade Bollaert-Delelis, enceinte du RC Lens. PHILIPPE HUGUEN / AFP

    Lui était oval à ses débuts, lorsque des mineurs au chômage l'ont fait sortir de terre, mais pour cette année 2016, il a préféré garder son style carré à l'anglaise, adopté en 1976. Et le commun des Français sera content de le revoir, car il a de nouveau cessé d'enflammer les soirées de Ligue 1 cette année. Le mythique stade Félix-Bollaert de Lens, rebaptisé Bollaert-Delelis en hommage à l'ancien maire de la ville, fait quelque peu figure de dinosaure, au milieu des enceintes ultra modernes érigées pour l'Euro. Mais une fois de plus relooké pour l'évènement, à n'en pas douter, il saura se faire entendre lors des gros matchs, sur cette terre de football qu'est l'ancien bassin minier lensois. Etats de service : Euro UEFA 1984, Coupe du monde Fifa 1998, Coupe du monde de rugby 2007. Quatre matches de l'Euro 2016 vont s'y jouer.

    • Phase de groupes :
    11.06 : Albanie - Suisse
    16.06 : Angleterre - Pays de Galles
    21.06 : République tchèque - Turquie

    • Huitième de finale :
    25.06 : 1er du groupe D - 3e du groupe B, E ou F

    → Sur le site de l'UEFA : Lens, ville hôte de l'Euro 2016

     

    ■ Allianz Riviera, Nice (06). Capacité brute : 36 000 places.

    L'Allianz Riveira, enceinte de l'OGC Nice. VALERY HACHE / AFP

    Cette année, il a fait le bonheur de l'OGC Nice d'Hatem Ben Arfa et Valère Germain, qui a lui-même figuré en bonne place en Ligue 1. L'Allianz Riviera, stade produisant plus de trois fois ses besoins énergétiques grâce à l'installation de 4 000 panneaux solaires, mais aussi doté d'installations géothermiques pour le chauffage et d'un système de collecte des eaux pluviales pour l'arrosage de sa pelouse, a été inauguré en septembre 2013. L'Euro 2016 sera donc une grande première internationale pour l'enceinte, comme pour la ville de Nice, qui n'a jamais accueilli de grand tournoi . A noter que le stade abrite désormais le Musée national du sport. L'Allianz Riviera recevra quatre matchs du Championnat d'Europe 2016.

    • Phase de groupes :
    12.06 : Pologne - Irlande du Nord
    17.06 : Espagne - Turquie
    22.06 : Suède - Belgique

    • Huitième de finale :
    27.06 : 2e du groupe B - 2e du groupe F

    → Sur le site de l'UEFA : Nice, ville hôte de l'Euro 2016

     

    ■ Stadium municipal, Toulouse (31). Capacité brute : 33 000 places.

    Le Stadium municipal, enceinte du Toulouse FC. REMY GABALDA / AFP

    En l'absence de Chaban-Delmas, il fallait bien qu'un stade arbore un style oval à l'ancienne pour cet Euro 2016 en France. Ce sera le Stadium municipal de Toulouse, autrefois surnommé le « petit Wembley », et qui n'a pas bougé de son île au cœur de la Ville rose, malgré des travaux en 1949, 1997, et bien sûr 2001 après le drame de l'usine AZF. Le Stadium a été construit à l'occasion de la Coupe du monde 1938. Depuis, il a participé à la Coupe du monde 1998 (six rencontres). Cette année, les Toulousains pourront regarder l'Euro détendus, dans leur stade à nouveau rénové, après le maintien in extremis du TFC en Ligue 1 lors de la dernière journée. Une page de plus dans une longue histoire, qui a notamment vu Maradona frapper un tir au but sur le poteau. C'était avec Naples, en 1986.

    • Phase de groupes :
      13.06 : Espagne - République tchèque
      17.06 : Italie - Suède
      20.06 : Russie - Pays de Galles

    • Huitième de finale :
      26.06 : 1er du groupe F - 2e du groupe E

    → Sur le site de l'UEFA : Toulouse, ville hôte de l'Euro 2016


    ■ Les grands absents cette année : le stade de la Beaujoire à Nantes, le Roazhon Park de Rennes, le stade de la Mosson à Montpellier, ou encore le stade de la Meinau à Strasbourg et Marcel-Picot à Nancy.

    ■ Les retraités : le stade Gerland à Lyon, le stade Chaban-Delmas à Bordeaux, mais aussi le Stadium Lille Métropole et le stade du Ray à Nice, qui de toute façon n'auraient pas été retenus !

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.