GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 23 Janvier
Mercredi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le pape quitte Lima après une tournée au Chili et au Pérou
    • France/Prisons: la ministre de la Justice recevra lundi 22 janvier les organisations syndicales (communiqué)
    • Foot: Lyon inflige à Paris sa 2e défaite de la saison en Ligue 1 lors de la 22e journée (2-1, buts de Fekir et Depay contre un but Kurzawa)
    • Mahmoud Abbas va demander à l'UE de reconnaître l'Etat de Palestine (responsable palestinien)
    • CHAN 2018: le Maroc termine en tête du groupe A après son match nul face au Soudan (0-0), qui se classe 2e
    • France: deux surveillants agressés à Longuenesse (nord) par un détenu et conduits à l'hôpital
    Europe

    L'Europe salue la libération de la pilote ukrainienne Nadia Savtchenko

    media La pilote Nadia Savtchenko et le président ukrainien Petro Porochenko, à Kiev, le 25 mai 2016. REUTERS/Valentyn Ogirenko

    En détention en Russie depuis deux ans, la pilote ukrainienne Nadia Savtchenko vient d'être libérée par Moscou en échange de deux militaires russes détenus par Kiev. Cette libération est largement saluée par la communauté internationale.

    La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a salué ce mercredi 25 mai la libération de la pilote ukrainienne Nadia Savtchenko, détenue pendant presque deux ans en Russie. « Nadia Savtchenko est libre et est de retour en Ukraine », a commenté sur Twitter Mme Mogherini, se félicitant d’une « bonne nouvelle longtemps attendue, que l'UE célèbre avec son pays ».

    A (RE)LIRE: Nadia Savtchenko, la pilote ukrainienne détenue en Russie, est libre

    Cette libération est intervenue « conformément aux engagements pris lors de l'entretien téléphonique en format Normandie » entre Vladimir Poutine, François Hollande, Angela Merkel et Petro Porochenko, a indiqué mercredi l'Elysée. « Le président de la République salue les échanges de prisonniers qui ont eu lieu aujourd'hui. C'est un geste significatif pour la mise en œuvre des accords de Minsk qui doit intervenir le plus rapidement possible », a indiqué l'Elysée dans son communiqué.

    Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, s'est lui aussi dit « heureux et soulagé » de la libération de la pilote ukrainienne. « C'est une bonne nouvelle, pour laquelle nous avons longtemps travaillé et que nous avons dû attendre longtemps », a ajouté M. Steinmeier.

    Vladimir Poutine dit avoir gracié la pilote à la demande des proches des deux journalistes morts

    Le président russe Vladimir Poutine a lui aussi réagi. Il assure avoir gracié la pilote ukrainienne à la demande de proches des victimes. Selon des images diffusées par la télévision russe, Vladimir Poutine a rencontré au Kremlin la femme de l'un des deux journalistes, Ekaterina Korneliouk, et la sœur de l'autre, Marianna Volochina, qui lui avaient fait parvenir auparavant « une requête pour gracier Nadia Savtchenko ».

    « Je veux vous féliciter pour cette position et j'espère que de telles décisions, prises pour des considérations humanitaires, mèneront à un apaisement de la confrontation dans la zone du conflit et aideront à éviter de telles pertes », a-t-il poursuivi devant les deux femmes silencieuses.

    Les deux journalistes russes, Igor Korneliouk et Anton Volochine, ont été tués par un tir de mortier en juin 2014 dans la région de Lougansk, dans l'est de l'Ukraine. La pilote d'hélicoptère, échangée contre deux agents présumés du GRU, les services de renseignement militaire russe, avait été condamnée à 22 ans de prison par la justice russe pour avoir indiqué à l'armée ukrainienne la position des deux journalistes russes. Nadia Savtchenko a toujours nié ces accusations, assurant avoir été kidnappée par les rebelles prorusses avant la mort des journalistes puis livrée à la Russie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.