GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial 2019 de rugby au Japon: la France bat l'Argentine 23-21 dans un match capital pour la qualification
    Dernières infos
    • Plusieurs centaines de personnes se revendiquant des «gilets jaunes» sont rassemblées à Paris ce samedi matin
    • Chantier de Notre-Dame: «pas de pression» sur le calendrier des travaux (Franck Riester au «Parisien»)
    • Les Gardiens de la révolution préviennent que tout pays qui attaque l'Iran sera «le champ de bataille» (Hossein Salami)
    Europe

    Attentats de Paris: Mohamed Abrini va être livré à la France

    media Captures d'écran des caméras de vidéo-surveillance de l'aéroport de Bruxelles, montrant «l'homme au chapeau», Mohamed Abrini, troisième membre du commando. REUTERS/CCTV/Belgian Federal Police/

    La justice belge a accepté jeudi 9 juin de remettre à la France Mohamed Abrini, soupçonné d'être impliqué dans les attentats de Paris et de Bruxelles, a annoncé le parquet fédéral. Aucune date n’a encore été fixée pour le transfèrement, mais c’est un suspect de premier plan qui va être remis à la France.

    Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Bénazet

    Mohamed Abrini est le troisième complice de l’aéroport de Zaventem, celui qui n’a pas fait exploser sa bombe, celui qu’on a appelé « l’homme au chapeau » entre les attentats de Bruxelles du 22 mars et son arrestation le 8 avril. C’est aussi un suspect de premier plan pour les attentats de Paris. Bien qu’il le nie depuis son arrestation, c’est un camarade de jeunesse de Salah Abdeslam, qui vivait comme lui à Molenbeek, et c’est lui qui figure sur les images de vidéo-surveillance de la station-service de Ressons en Picardie, deux jours avant les attentats, à côté justement de Salah Abdeslam avec qui il se rend ensuite en banlieue parisienne louer deux chambres pour héberger les tueurs du Bataclan.

    La Chambre du conseil du tribunal de première instance de Bruxelles a donc pris à son égard la même décision que pour Salah Abdeslam en décidant d’exécuter le mandat d’arrêt européen émis par la justice française à son encontre. Une décision identique a été prise pour Mohamed Bakkali, qui est quant à lui soupçonné d’avoir loué un véhicule utilisé pour les attentats de Paris, véhicule identifié par les enquêteurs comme ayant stationné devant trois des planques des terroristes à Bruxelles et dans le sud de la Belgique.

    Contrairement à une extradition, il s’agit d’une simple remise de suspect. Elle peut être très rapide, entre 10 et 90 jours suivant que l’intéressé émette ou non des objections. En revanche, comme pour Abdeslam, l’enquête belge toujours en cours pourrait évidemment retarder le transfèrement de Mohamed Abrini.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.