GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Mai
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Aujourd'hui
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Hooligans anglais à Marseille: réactions nuancées à Londres

    media Des supporters anglais lancent des projectiles dans le Vieux-Port de Marseille avant le match Angleterre-Russie, le 11 juin 2016. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

    Londres a finalement réagi dimanche en fin de journée après les violences survenues à Marseille entre supporters anglais et russes avant et à la fin de la rencontre Angleterre-Russie. Dans un bref communiqué, le gouvernement britannique s’est dit « profondément préoccupé » par ces incidents tout en évitant néanmoins de pointer du doigt le comportement de ses propres fans.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Le communiqué étonnamment tardif et laconique de Downing Street reflète la réaction partagée des Britanniques depuis l’irruption des violences à Marseille : le pays est certes très embarrassé face à un comportement que tout le monde croyait définitivement révolu, mais cherche aussi à minimiser la responsabilité des hooligans anglais.

    Le gouvernement britannique dit ainsi être « profondément préoccupé » par les incidents à Marseille, notamment par les attaques de supporters rivaux contre des supporters anglais. « Nous condamnons la violence et appelons au calme de chaque côté », indique encore le communiqué.

    En réponse à l’UEFA qui gère l’Euro-2016 et qui a menacé de disqualifier l’Angleterre et la Russie en cas de nouvelles violences de leurs supporters, Londres précise avoir proposé d'envoyer des policiers supplémentaires pour le prochain match de l'équipe d'Angleterre contre le Pays de Galles, jeudi, à Lens.

    Pas un mot néanmoins sur les agissements des fans anglais sur le Vieux-Port et autour du stade de Marseille avant le match de la part d’un gouvernement qui donne l’impression de ne pas vouloir se mettre à dos sa population.

    Cette réticence se retrouve également dans la presse : les grands quotidiens ont relégué en arrière-plan les incidents tandis que les tabloïds ont rejeté la responsabilité à la fois sur les supporters russes et anglais.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.