GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Russie, grande absente du concile orthodoxe millénaire en Crète

    media Le patriarche orthodoxe de Moscou et de toute la Russie, Cyrille, à Moscou, le 1er mai 2016. L'Eglise russe fait défection pour le concile crétois de juin. KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

    En Crète, plusieurs centaines d'évêques et de conseillers participent jusqu'au 26 juin au grand concile orthodoxe. Objectif : sceller l'unité des Eglises chrétiennes orthodoxes du monde entier, divisées depuis le XIXe siècle. Mais la Russie a refusé de participer à cette réunion, qui ne se tient pourtant qu'une fois par millénaire.

    C’est un événement historique. Le grand concile orthodoxe, une réunion sans précédent depuis mille ans, censée sceller l'unité des Eglises chrétiennes orthodoxes du monde entier, s’est ouvert dimanche 19 juin en Grèce. Préparé depuis plus de cinquante ans, ce grand concile vise à resserrer les rangs orthodoxes. Car l’unité de l’Eglise orthodoxe n’a eu de cesse d’être mise à mal au fil des années.

    D’abord, il y a eu l’éclatement nationaliste de l’orthodoxie au XIXe siècle, en raison des guerres d’indépendance et des révolutions nationales contre l'Empire ottoman. Ensuite, « le XXe siècle est la période noire de l’Eglise orthodoxe. L’orthodoxie est, avec le bouddhisme, la seule religion qui soit sortie du XXe siècle avec moins de territoires dans l'absolu, et moins de populations au prorata de l'essor démographique, qu’elle n’y était entrée », détaille Jean-François Colossimo, historien des religions.

    « La tenue du Concile est une victoire »

    Résultat de ce « terrible poids de l'histoire », selon l'expression de Jean-François Colossimo, la photo de famille du grand concile, censé sceller l'unité, est incomplète cette année. Grand absent : le patriarche Cyrille de Moscou. La Russie, dont est issue la moitié des 250 millions de fidèles du monde orthodoxe, a refusé de participer. Mais Jean-François Colossimo est optimiste. « La tenue du concile représente malgré tout une victoire » selon lui, même en l’absence de Moscou.

    « La valeur d'un concile, c'est aussi sa réception dans la vie de l'Eglise, on l'a vu avec Vatican 2, et non pas le fait qu'absolument tout le monde soit présent », analyse l'historien, pour qui les Russes seront les premières victimes de leur propre absence. « La chaise vide du patriarcat de Moscou est une manière de signaler que ce patriarcat, aussi important soit-il, est désormais à l’arrière-garde d’un mouvement d’unité indispensable pour que l’orthodoxie puisse témoigner face au monde contemporain. » Et de conclure : « De ce point de vue-là, c’est une absence fautive. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.