GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Fausse alerte à Bruxelles: l’homme arrêté portait une ceinture explosive factice

    media Des soldats belges patrouillent dans le centre commercial City 2 à Bruxelles, le 15 juin. REUTERS/Francois Lenoir/File Photo

    Une alerte à la bombe a été déclenchée mardi 21 juin à 4h30 TU, après qu’un homme au comportement suspect a été signalé près du centre commercial City 2, situé dans le centre de Bruxelles. L’homme, soupçonné de transporter des explosifs, a été arrêté. Mais le parquet de Bruxelles a annoncé plus tard dans la matinée que l’individu interpellé portait une ceinture explosive factice, et qu’« aucun engin explosif n’a été retrouvé à ce stade ».

    La fausse alerte a été prise au sérieux mardi matin étant donné que le centre commercial City 2 de Bruxelles fait partie des sites mentionnés ces derniers jours dans les médias belges comme une cible potentielle d’attaques. L’alerte a donc été déclenchée tôt ce matin. La police belge a arrêté un homme au comportement suspect près du centre commercial et qui était soupçonné de transporter des explosifs.

    Mais le parquet de Bruxelles a annoncé que l’homme portait une ceinture explosive factice. Le parquet a ajouté qu’« aucun engin explosif n’a été retrouvé à ce stade ». Une équipe de démineurs a été dépêchée dans ce centre commercial.

    Le jeune homme de 26 ans « est connu de la justice pour divers faits, y compris certains liés à des problèmes psychiatriques », a expliqué le parquet. Il avait lui-même contacté la police dans la matinée, affirmant avoir été enlevé et déposé sur place « avec une ceinture d’explosifs qui devait être déclenchée à distance par une tierce personne ». Mais une fois localisé et interpellé, les démineurs n’ont retrouvé sur lui qu’une ceinture explosive factice « qui contenait du sel et des biscuits ».

    L’homme arrêté s’était déjà distingué dans le passé en déclarant à la police « avoir été incité à partir rejoindre l’Etat islamique en Syrie ». Il « fait actuellement l’objet d’une enquête approfondie visant à déterminer s’il est en lien ou non avec des faits de terrorisme », a précisé le parquet.

    Un contexte de menace terroriste encore présent

    L’alerte a provoqué une réunion gouvernementale de crise en début de matinée, à laquelle a notamment assisté le Premier ministre belge Charles Michel. A l’issue de la réunion, il a déclaré : « La situation en ce moment est sous contrôle. Les services de sécurité sont extrêmement vigilants. »

    Le périmètre autour du centre commercial City 2 a été bouclé par les forces de l’ordre. Des images diffusées par les chaînes de télévision belge montrent un important déploiement de policiers dans les rues avoisinant le centre commercial. Plusieurs accès du métro situé sous le centre commercial en alerte ont été bloqués.

    Un contexte de menace terroriste plane toujours sur la capitale belge, trois mois après les attentats qui l’ont frappée le 22 mars. Depuis, Bruxelles a connu de nombreuses alertes terroristes et la police y multiplie les opérations. Le niveau d’alerte antiterroriste en Belgique a été maintenu au niveau 3 (menace « possible et vraisemblable »), sur une échelle de 4 (menace « sérieuse et imminente »).

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.