GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'UE prolonge de six mois les sanctions contre la Russie

    media La semaine dernière, le président russe Vladimir Poutine disait vouloir faire un pas vers les Européens, malgré la prolongation des sanctions. REUTERS/Vasily Maximov/Pool

    Ce mardi, les ambassadeurs des 28 pays membres de l'Union européenne ont approuvé la prolongation, pour six mois, des lourdes sanctions économiques contre la Russie. Ces sanctions avaient été décrétées à l'été 2014 contre l’implication présumée des Russes dans le conflit ukrainien.

    La décision formelle doit encore être prise pour reconduire jusqu'au 31 janvier 2017 ces sanctions qui arrivent à échéance fin juillet. Mais les ambassadeurs des Vingt-Huit se sont déjà prononcés, selon des sources consultées par l’AFP.

    Ces sanctions touchent notamment des banques et des entreprises pétrolières et de défense russes, et ont lourdement pénalisé l'économie de la Russie, qui a en retour décrété un embargo sur les importations agro-alimentaires de l'UE.

    Initialement, les Européens prévoyaient d'adopter définitivement ces sanctions vendredi, afin de régler la question avant l'important sommet des chefs d'Etat et de gouvernement les 28 et 29 juin à Bruxelles, prioritairement consacré aux conséquences du référendum britannique sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE.

    Mais deux Etats membres, la France et le Royaume-Uni, doivent au préalable informer leurs Parlements, ce qui pourrait retarder la procédure.

    Suivi des accords de Minsk

    En visite à Paris, le président ukrainien Petro Porochenko a fait valoir que ces sanctions étaient « l'unique instrument » disponible pour faire pression sur la Russie et la contraindre à respecter les accords de paix de Minsk.

    Paris et Berlin, qui ont négocié ces accords, devraient présenter une évaluation au plus tard à l'automne aux autres pays de l'UE.

     → A (RE)LIRE : Sanctions: «pas rancunier», Vladimir Poutine fait un pas vers les Européens

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.