GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Royaume-Uni: revivez la nuit du référendum sur le Brexit

    media Dépouillement des bulletins à Glasgow en Ecosse. REUTERS/Clodagh Kilcoyne

    Le camp en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne est en tête tôt dans la matinée du vendredi 24 juin. Les résultats officiels de ce référendum aux enjeux énormes pour l'avenir du Royaume-Uni et du reste de l'Europe ont été annoncés tôt dans la matinée après une longue nuit de suspense.

    Selon les estimations de la BBC en fin de nuit, la perspective d'une sortie de Royaume-Uni de l'Union européenne était quasi-certaine. Après le dépouillement de 349 des 382 circonscriptions britanniques, le camp en faveur de la sortie de l'UE était crédité de 51,9 %, selon des résultats officiels.

    Les résultats officiels du référendum à hauts risques de jeudi étaient attendus dans la matinée. Tandis que le dépouillement se poursuivait circonscription par circonscription, le camp du « Out » semblait repassé en tête, alors que dans la soirée, un sondage, des politiques et les marchés tendaient vers une courte victoire du maintien du royaume dans l'Union européenne. Le taux de participation s'élèvait alors à 72,1 % selon un chiffre officiel.

    Le spécialiste des paris Betfair évaluait à 94 % la probabilité implicite du vote favorable à un Brexit.

    Premiers résultats

    Newcastle, première grande ville à déclarer ses résultats, a voté seulement avec une courte avance en faveur du maintien dans l'Union européenne, avec 50,7% de vote en pour le « Remain » et 49,3% pour le « Leave ».

    Et Sunderland, autre ville du nord de l'Angleterre, a en revanche massivement choisi le Brexit, avec plus de 61% des voix. Un score plus favorable au camp du Brexit qu'escompté.

    Sans surprise, à Gibraltar en tout cas, les habitants se sont prononcés pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne à plus 95%, a annoncé le responsable du dépouillement dans ce territoire qui a été le premier à communiquer des résultats.

    La livre sterling dégringole, les bookmakers hésitent

    Les premiers résultats officiels ont suscité une certaine inquiétude des partisans d'un maintien dans l'UE et fait chuter la livre sterling tout au long de la nuit après avoir grimpé à 1,50 dollar dans la soirée. Une hausse qui avait été interprêtée comme un signe de la confiance des investisseurs contre un Brexit. Au petit matin ce vendredi, la livre sterling plongeait de plus de 9 %, au plus bas depuis 1985, selon l'agence Bloomberg. La livre a atteint 1,33 dollar

    Le spectre d'un Brexit a également fait reculer les bourses asiatiques et australiennes. La bourse de Tokyo s'est effondrée de 8 %. Les cours du pétrole ont également plongé de plus de 5 % en Asie.

    Dans la nuit, alors qu'ils misaient largement sur un « Remain » («rester»), les bookmakers ont finalement revu leurs pronostics pour pencher pour le « Leave » (« quitter »). Finalement, au petit matin, les premiers résultats du scrutin à Londres, très favorables comme attendu au maintien, les ont poussés à revenir à leur pari initial.

    Nigel Farage reprend espoir

    A la clôture des bureaux de vote, un ultime sondage YouGov avait pourtant donné le maintien dans l'UE en tête à 52 % contre 48 %.

    « Il semble qu'un maintien dans l'UE ait l'avantage » lors de ce référendum, avait d'ailleurs déclaré Nigel Farage, leader du parti europhobe Ukip et partisan du Brexit, à la chaîne d'informations en continu Sky News.

    « Le résultat est serré et il est trop tôt pour donner un verdict. Mais ce sondage suggère qu'une victoire du "Remain" ("rester") est l'issue la plus probable », avait pour sa part commenté Joe Twyman de l'institut YouGov.

    Mais ce vendredi matin, Nigel Farage reprenait espoir, déclarant qu'il commençait « à rêver que l'aube se lève sur un Royaume-Uni indépendant ».

    → A (RE) LIRE : Royaume-Uni: quelles seraient les conséquences immédiates d’un Brexit?

    A l'issue d'une campagne passionnée, axée sur l'immigration et l'économie, les électeurs se sont pressés jeudi pour déposer leur bulletin de vote. A Londres et dans le sud-est, les transports étaient très perturbés à cause des intempéries et plusieurs bureaux de vote, inondés, ont dû provisoirement fermer dans la journée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.