GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Référendum au Royaume-Uni: les marchés paniqués par le Brexit

    media Un homme observe le cours de la bourse australienne, qui a perdu plus de 3 % ce vendredi 24 juin. REUTERS/Steven Saphore

    A l'ouverture des places financières européennes vendredi matin, la bourse de Londres a chuté de plus de 7 %, celle de Paris de près de 10 %, celle de Francfort de 9,8 % et celle de Vienne de plus de 10 %. Les principales bourses européennes ont plongé, touchées de plein fouet par la victoire des partisans du Brexit à l’issue du référendum. En Asie, où les marchés étaient déjà ouverts à l'annonce des résultats du Brexit, les bourses ont également été assommées. Le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a annoncé que la banque centrale était prête à débloquer 250 milliards de livres. Ce matin, le ministre japonais des Finances Taro Aso a prévenu : tout sera fait pour calmer les marchés car les bourses mondiales sont en panique.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Le gouvernement japonais réunit de toute urgence ses ministres de l’Economie et des Finances. Le ministre de l’Economie, Motoo Hayashi, affirme vouloir toujours aboutir à un accord de libre-échange avec l’Union européenne d’ici à la fin de cette année.

    Les intérêts économiques et financiers asiatiques en Europe sont considérables. Certaines entreprises japonaises pourraient revoir toute leur stratégie d’investissements en Europe, dit-on à Tokyo. La bourse de Tokyo cède plus de 8% de sa valeur. Ailleurs en Asie, les titres des banques et des compagnies d’assurances britanniques, cotées à la Bourse de Hong Kong, chutent de 10%.

    Les opérateurs des marchés parlent de « carnage ». Les échanges sur les marchés à terme et les options à Tokyo ont été interrompus durant plusieurs minutes, les volumes étant trop massifs pour les absorber.


    Le retour de bâton devrait être violent sur les marchés qui avaient largement misé ces derniers jours sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

    A l'ouverture, les bourses européennes ont lourdement chuté. La bourse de Londres s'est effondrée de plus de 7 %, les principales banques chutant de 30 %. La bourse de Paris a chuté de près de 10 %, celle de Francfort de 9,8 %, celle d'Athènes de plus de 15 %, celle de Madrid de près de 12 %, celle de Vienne de plus de 10 % et celle de Lisbonne de plus de 10 %.

    La bourse de Madrid a limité sa chute à près de 10 % dans la matinée de vendredi, après l'annonce des résultats du Brexit. REUTERS/Andrea Comas

    Le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a annoncé que la banque centrale du Royaume-Uni était prête à débloquer 250 milliards de livres afin d'assurer des liquidités suffisantes pour le fonctionnement des marchés. « La portée exacte de l'impact économique et sur les marchés financiers du Brexit ne sera pas claire avant un moment, mais il est certain qu'il sera très perturbateur à court terme et qu'il pèsera sur la croissance économique et l'emploi à plus long-terme, particulièrement au Royaume-Uni », a affirmé vendredi matin l'IIF, association internationale des acteurs de la finance (banques, fonds privés, assureurs, banques centrales, fonds souverains).

    L'effet sur les marchés est déjà palpable puisque la livre britannique tombait au plus bas depuis 1985, et est tombée à 1,3229 dollar, soit une chute de plus de 10 % sur la journée. « Avec l'ouverture des marchés européens, la pression sur la livre risque de s'accentuer. Je n'avais pas vu un tel chaos depuis longtemps », a réagi Yosuke Hosokawa, responsable des changes chez Sumitomo Mitsui Trust Bank.

    L'or a bondi, de son côté, de 8 %, à son plus haut niveau depuis le 19 mars 2014. L'or est prisé pour son statut de valeur refuge.

    Un Brexit aux conséquences mondiales

    Les places boursières asiatiques ont donc également perdu pied. Le pétrole aussi était dans la tourmente, le baril de Brent, référence européenne du brut, pour livraison en août, reculait de 3,14 dollars, soit 6,17%, à 47,77 dollars.

    La sortie des Britanniques de l'UE entraîne un vertigineux plongeon dans l'inconnu pour leur économie, qui risque de pâtir d'un choc d'incertitudes avec une croissance ralentie et un chômage en hausse à la clef. Outre les conséquences immédiates pour le pays et au-delà, un Brexit serait dommageable à plus long terme, ont prévenu avant la tenue du référendum les grandes institutions financières internationales, du FMI à l'OCDE.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.