GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Allemagne dénonce l'expulsion «injustifiée» de diplomates par la Russie (gouvernement)
    • Le parquet français suffisamment indépendant pour émettre des mandats d'arrêt européen (justice de l'UE)
    • Grève contre la réforme des retraites en France: le port du Havre bloqué par des manifestants
    • Incendie à bord du porte-avion russe «Amiral Kouznetsov» à quai (agences russes)
    • Moscou va expulser deux diplomates allemands en mesure de représailles (diplomatie russe)
    • Grève en France: «pas de trêve pour Noël» sans retrait de la réforme des retraites, lance le syndicat CGT-Cheminots
    • Royaume-Uni: les bureaux de vote se sont ouverts pour des élections cruciales pour le Brexit
    • Retraites-âge pivot: «il y a de la place pour la négociation», indique le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire (France 2)
    • Présidentielle en Algérie: après deux reports, les bureaux de vote viennent d'ouvrir pour le premier tour
    Europe

    Royaume-Uni: travaillistes et conservateurs veulent de nouveaux leaders

    media Jeremy Corbyn est sur la sellette. Les députés travaillistes lui reprochent de ne pas avoir défendu avec assez d'ardeur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. REUTERS/Neil Hall

    Cinq jours après le référendum en faveur du Brexit, le parti travailliste britannique a voté ce mardi 28 juin une motion de défiance contre leur chef Jeremy Corbyn. Dans le camp adverse, les conservateurs cherchent un successeur à David Cameron.

    C’est un vote de défiance sans précédent. Plus de 80 % des députés travaillistes ont désavoué ce mardi leur dirigeant, rapporte notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix. Ils accusent Jeremy Corbyn de ne pas avoir défendu avec assez d'ardeur le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne, et l'estiment incapable de diriger efficacement leur parti. Ils lui demandent donc de se retirer pour éviter au Labour d’être laminé lors des prochaines élections législatives.

    Une cinquantaine de membres de son cabinet et de son équipe ont déjà déserté. Les personnalités travaillistes, anciens ministres comme responsables municipaux, appellent Jeremy Corbyn à partir pour préserver l’avenir d’un Labour qu’ils estiment au bord de l’extinction. Mais ces appels restent sans aucun écho ; le leader travailliste a catégoriquement exclu de démissionner. Il estime avoir été élu démocratiquement avec le soutien de 60 % des membres et sympathisants du Labour et dit ne pas vouloir les trahir.

    Face à cette impasse, il ne reste plus qu’une solution : déclencher une élection interne et opposer un ou une adversaire à Jeremy Corbyn. Ce dernier a déjà prévenu qu’il se porterait candidat à sa succession et compte sur le soutien de ses sympathisants pour être réélu. Rien ne dit cependant qu’il bénéficie de la même vague d’enthousiasme inconditionnel que l’an dernier.

    Les conservateurs divisés pour désigner le successeur de Cameron

    Si le Labour est au bord de l’implosion, le parti conservateur est lui aussi plongé dans l’une des plus grandes crises de son histoire. Le Premier ministre David Cameron a annoncé sa démission au lendemain du référendum sur le Brexit. Le nouveau chef des Tories doit être investi le 9 septembre, a indiqué le parti ce mardi. Mais les conservateurs sont divisés. Deux personnalités très différentes sont pressenties : Boris Johnson, figure charismatique qui a fait campagne pour le Brexit, et Theresa May, l'austère ministre de l'Intérieur qui a soutenu le « in » par pragmatisme économique, mais qui connait bien le sérail politique.

    Si Boris Johnson bénéficie d’un soutien populaire, il accuse un handicap de taille. « Il a une certaine légitimité beaucoup plus dans le pays que dans le parti. Parce que dans le parti, il est perçu comme un traître, comme le responsable du dilemme, pour ne pas dire le désastre, dans lequel nous nous trouvons actuellement », indique Jeremy Stubbs, représentant des conservateurs en France.

    Les cadres du parti lui préfèrent ainsi l'actuelle ministre de l'Intérieur, Theresa May. « [Elle] a toutes les qualifications pour unir le parti et pour mener les négociations très complexes qui nous attendent dans les mois, peut-être dans les années à venir », estime Jeremy Stubbs. « Pour moi, le danger, c’est que beaucoup de députés auront peut-être envie de sacrifier le "traître" Boris Johnson sans voir quelle pourrait être son utilité dans le dispositif. »

    Pour Jeremy Stubbs, l'idéal serait une direction à deux têtes : Johnson, en tant que Premier ministre pour assumer le vote, et May, son adjointe, pour obtenir le meilleur accord possible avec l'Union européenne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.