GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouvelle-Zélande: éruption d'un volcan très fréquenté par les touristes
    Europe

    Theresa May affrontera Andrea Leadsom pour la tête du Royaume-Uni

    media Theresa May (à gauche) et Andrea Leadsom vont s'affronter pour prendre la tête du parti conservateur britannique. REUTERS/Staff

    Au Royaume-Uni, le prochain Premier ministre sera une femme : le processus de sélection du successeur de David Cameron à la tête du parti conservateur et du pays a écarté Michael Gove, le ministre de la Justice. Theresa May affrontera donc Andrea Leadsom pour le round final.

    Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

    Après Margaret Thatcher, le pays s'apprête pour la seconde fois de son histoire à être dirigé par une femme. Les 150 000 membres du parti conservateur vont devoir choisir entre Theresa May, la ministre de l'Intérieur, et Andrea Leadsom, secrétaire d'Etat à l'Energie.

    Le vote se fera par correspondance durant l'été et l'élue sera officiellement désignée le 9 septembre. Et elles ont beau appartenir à la même formation, un monde sépare les deux candidates. Theresa May, qui a obtenu le soutien de 199 députés, part favorite, bien qu'elle ait fait campagne pour rester dans le giron européen. A 59 ans, cette conservatrice aux positions centristes a l'expérience du pouvoir et au ministère de l'Intérieur où elle sera restée plus de six ans, elle s'est forgé une image de fermeté, notamment face aux syndicats de policiers et même si elle n'est pas très aimée de ses collègues, elle reste très respectée.

    Face à elle, Andrea Leadsom fait figure de novice. Totalement inconnue du grand public il y a encore quelques semaines, cette ancienne banquière de 53 ans n'a rejoint Westminster qu'en 2010 et a peu d'expérience. Ce qui dans un contexte de rejet de l'establishment politique n'est pas forcément un désavantage. Surtout, Andrea Leadsom, à la droite du parti, a fait une campagne remarquée pour le Brexit et pourrait plaire aux adhérents conservateurs qui aiment choisir des outsiders à la tête de leur parti.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.