GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L’Italie va accueillir un détenu yéménite de Guantanamo

    media Le camp Delta, dans la base de Guantanamo, en mars 2013. REUTERS/Bob Strong

    Le gouvernement américain va transférer en Italie un détenu yéménite du camp militaire de Guantamano. Cet homme, soupçonné d’avoir combattu aux cotés d’al-Qaïda en Afghanistan, n’a jamais été incriminé. Le transfert sera effectué au cours des prochaines semaines « dans le respect des conditions de sécurité et de traitement humain », assurent de concert Washington et Rome. Après ce transfert, il ne restera plus que 78 prisonniers à Guantanamo dont 28 considérés par les autorités comme transférables.
     

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    C’est avec la plus grande discrétion que le ministère italien des Affaires étrangères a annoncé le prochain transfert en Italie d'un détenu yéménite. Agé de 41 ans, Fayiz Ahmad Yahia Suleiman, né en Arabie saoudite, était détenu, sans procès, à Guantanamo depuis plus de14 ans.

    Rome affirme avoir accepté la sollicitation de Washington pour des raisons « strictement humanitaires » et souligne que la décision du gouvernement italien est en ligne avec la déclaration commune de l’Union européenne et des Etats-Unis du 15 juin 2009, déclaration conjointe visant à favoriser le processus de prise en charge de certains détenus pour accélérer la fermeture du camp de détention situé sur l’île de Cuba.

    Ce n’est pas la première fois que l’Italie accepte le transfert de détenus de Guantanamo. Rome a déjà accueilli deux prisonniers tunisiens au mois de novembre 2009, époque où Silvio Berlusconi était à la tête de la présidence du Conseil.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.