GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: la police antiémeute a chargé les manifestants prodémocratie dans le quartier de Kwun Tong (journaliste AFP)
    • Spatial: le vaisseau «Soyouz» avec le premier robot humanoïde russe à son bord ne parvient pas à s'arrimer à l'ISS
    Europe

    Bouclier antimissile et sécurité aérienne au menu d'une réunion Otan-Russie

    media Alexander Grushko, le représentant russe à l'Otan, face à la presse lors du dernier Conseil Otan-Russie, le 20 avril 2016 à Bruxelles. JOHN THYS / AFP

    Trois jours après le sommet de l’Otan à Varsovie, une réunion du Conseil Otan-Russie (COR) doit se tenir ce mardi 13 juillet à Bruxelles. C’est la deuxième fois cette année que ce conseil se réunit après deux ans de sommeil dû à la crise ukrainienne. En dépit des vives critiques de la Russie sur la présence de troupes de l’Alliance atlantique en Europe de l’Est, cette réunion prouve que les ponts ne sont pas rompus.

    Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

    Cette réunion avait été décidée avant le sommet de l’Otan à Varsovie. La Russie souhaite notamment discuter de la sécurité aérienne au-dessus de la mer Baltique. L’Otan et la Russie s’accusent mutuellement de violer leur espace aérien respectif avec leur transpondeur éteint.

    Ces équipements électroniques permettent aux radars d'identifier les avions et d'empêcher des collisions. Lors de sa récente visite en Finlande, le président russe s'est dit favorable à l'arrêt des vols militaires au-dessus de la Baltique sans transpondeur.

    Moscou tient également à aborder le dossier du bouclier antimissile déployé par les Etats-Unis en Europe de l’Est et considéré par la Russie comme une menace pour la stabilité stratégique de l’Europe.

    Cette réunion doit aussi permettre à l’Otan d’informer la Russie sur les décisions prises à Varsovie. Les deux parties sont également convenues d’évoquer la crise ukrainienne et la mise en œuvre des accords de Minsk. Enfin, la Russie et l’Otan pourraient reprendre leur coopération sur la sécurité en Afghanistan.

    → A (RE) LIRE : Le Conseil Otan-Russie sort de son sommeil

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.