GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Janvier
Dimanche 14 Janvier
Lundi 15 Janvier
Mardi 16 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Football: le Maroc et le Soudan sont qualifiés pour les quarts de finale du CHAN 2018, la Guinée et la Mauritanie éliminées
    Dernières infos
    Europe

    Royaume-Uni: Theresa May met en avant les pro-Brexit dans son gouvernement

    media La Première ministre Theresa May s'adresse aux médias devant le 10, Downing Street, le 13 juillet 2016. REUTERS/Peter Nicholls

    La nouvelle Première ministre britannique Theresa May a complété son gouvernement ce jeudi 14 juillet. Les promoteurs d'une sortie de l'Union européenne s'y offrent une place de choix, tandis que plusieurs femmes sont promues.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Theresa May avait promis une façon différente de gouverner. C'est donc sans état d'âme qu'elle a opéré une véritable purge en se débarrassant des proches alliés de David Cameron afin de promouvoir un certain nombre de femmes et de « brexiters ». Les membres de ce qu'on avait surnommé « le gang de Notting Hill », quartier huppé de Londres, à savoir Michael Gove, George Osborne ou encore Oliver Letwin, se retrouvent ainsi tous dehors.

    Plusieurs ministères importants, comme l'Intérieur, l'Education, la Justice, le Développement international, ont été confiés à des femmes. Cette volonté de rétablir une certaine parité vaut à Andrea Leadsom, rivale de Theresa May dans la course à Downing Street, mais aussi championne de la sortie de l'UE, d'être promue à l'Environnement et aux Affaires rurales.

    Cette nomination, comme celle d'un trio de « brexiters », dont Boris Johnson, aux ministères stratégiques des Affaires étrangères, du Commerce international et du Brexit, envoie un message clair aux Britanniques qui ont voté pour la sortie : Theresa May mènera bien à son terme le divorce avec l'Europe. Mais ce faisant, cette fine tacticienne jette en première ligne les pro-Brexit qu'elle met ainsi face à leurs responsabilités. La dirigeante assure du même coup ses arrières, car en cas de turbulences ou même d'échec, c'est à eux que les électeurs devront s'en prendre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.