GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Zika: un premier cas européen de microcéphalie détecté en Espagne

    media Entrée des urgences de l'hôpital Vall d'Hebron de Barcelone, où le bébé est né lundi 25 juillet 2016. REUTERS/Albert Gea

    Les autorités espagnoles ont annoncé ce lundi 25 juillet la naissance d’un bébé atteint de microcéphalie, une malformation liée au virus Zika. C’est le premier cas recensé en Europe de cette épidémie, apparue en 2015. D’après une étude publiée ce lundi, d’autres cas sont à craindre.

    Pour la première fois en Europe, un cas de microcéphalie a été détecté chez un nouveau-né en Catalogne. Sa mère avait été diagnostiquée porteuse du virus en mai alors qu’elle était enceinte de 20 semaines. Elle l’avait contracté lors d’un voyage en Amérique latine. Le bébé, né par césarienne, est dans un état stable.

    Le virus Zika, généralement transmis par les piqûres de moustique, pourrait toucher 1,65 million de femmes en âge de procréer en Amérique latine sur les deux ou trois premières années de l’épidémie, estime une étude publiée ce lundi dans la revue Nature Microbiology. Selon ses projections, des dizaines de milliers de bébés pourraient ainsi développer des microcéphalies ou d’autres affections liées au Zika.

    90 millions de personnes menacées en Amérique latine-Caraïbes

    Les chercheurs prédisent également que le Brésil pourrait enregistrer trois fois plus de cas que n’importe quel autre pays touché. Au total, plus de 90 millions de personnes, dans toute la zone Amérique latine-Caraïbes, pourraient avoir été infectées avant que l’épidémie ne s’arrête.

    Car cette contagion devrait s’éteindre d’elle-même dans deux ou trois ans, estiment des chercheurs, une fois que la population locale aura acquis une immunité au virus Zika. Pour l’instant, il n’existe encore ni vaccin, ni traitement spécifique pour le combattre.

    En Europe, l’Espagne est le pays le plus exposé par la contagion, car plus de 20 % des étrangers qui habitent viennent de ces régions avec lesquelles ils conservent des liens étroits.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.