GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Avec l'arrivée du pape, la joie est de retour aux JMJ de Cracovie

    media Journées mondiales de la jeunesse 2016, le 26 juillet à Cracovie. Agencja Gazeta/Jakub Ociepa/via REUTERS

    Les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) ont débuté mardi 26 juillet 2016 à Cracovie, en Pologne. Au deuxième jour de ce rendez-vous incontournable des jeunes catholiques du monde entier, les fidèles tâchent désormais de se concentrer sur l'arrivée du pape François. Et de laisser derrière eux, si faire se peut, l'attaque terroriste qui a frappé une église mardi dans le nord-ouest de la France.

    Avec notre envoyée spéciale à Cracovie,  Geneviève Delrue

    Si l’annonce de l’assassinat du père Hamel a beaucoup choqué les Français présents à Cracovie, comme tous les jeunes participants, ces derniers sont désormais décidés à vivre joyeusement, bruyamment, même très tard dans la nuit, ces Journées mondiales de la jeunesse.

    Ils ont en moyenne 20 ans et vivent une expérience collective qui les marquera durablement. Ils veulent également vivre une expérience de foi, notion centrale dans leur projet personnel. Face au terrorisme, ils expliquent vouloir répondre par une démonstration de fraternité universelle, mais aussi d’enthousiasme.

    Le souverain pontife attendu par les jeunes catholiques du monde

    Les JMJ de Cracovie, c’est finalement l’antidote à la peur et à la morosité. Ce climat de fête est d’autant plus perceptible que le pape François arrive ce mercredi. Ils apprécient le souverain pontife pour sa simplicité, son ton, son franc-parler, son appel à la solidarité.

    Ce mercredi soir, ils devraient être des milliers à essayer de le voir quand il apparaîtra au balcon de la résidence de l’archevêque, comme le faisait en son temps le pape Jean-Paul II, l’autre figure de ces JMJ en Pologne, pays d'origine de feu Karol Jozef Wojtyla.

    → À relire : Le pape François impopulaire au pays de Jean-Paul II

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.