GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 23 Octobre
Mardi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Négociations sur le Brexit: Michel Barnier défendra les intérêts de l'UE

    media Le Français Michel Barnier, photographié à Bruxelles en avril 2014. REUTERS/Francois Lenoir

    Il passe pour la « bête noire » de la City : Michel Barnier, Européen convaincu, a été désigné pour négocier, au nom de la Commission européenne, la sortie du Royaume-Uni de l'UE, le fameux « Brexit ». Est-ce un bon choix ? Ex-ministre des Affaires étrangères, le Français a également été commissaire européen au Marché intérieur.

    Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a désigné ce mercredi 27 juillet Michel Barnier pour diriger les négociations avec le Royaume-Uni sur le Brexit.

    Il aurait sans doute été difficile de trouver sur le marché européen un négociateur plus qualifié que Michel Barnier pour mener à bien une tâche aussi longue et ardue.

    Sortir sans trop de dégâts le Royaume-Uni de l'Union européenne constitue pourtant, à titre personnel, un véritable crève-cœur pour Michel Barnier, explique notre correspondant à Bruxelles, Quentin Dickinson.

    Une solide expérience derrière lui

    Le Français, qui prendra ses fonctions le 1er octobre, jouit d'une réputation de sérieux et de persévérance auprès des principaux dirigeants de l'UE. Réputation assise sur deux mandats de commissaire européen notamment.

    Ces deux mandats lui ont permis notamment de relancer les aides régionales, et surtout de créer de toutes pièces l'encadrement des marchés financiers dans le sillage de la crise mondiale de 2008.

    Les Britanniques sont prévenus

    Ancien ministre français des Affaires étrangères, M. Barnier peut également compter sur un réseau international d'amitiés et d'influence, et ses passages sans heurt aux ministères de l'Agriculture et de l’Environnement lui valent le respect des spécialistes de ces deux secteurs.

    Certain qu'il « se montrera à la hauteur de ce nouveau défi », Jean-Claude Juncker a salué ses capacités dans un communiqué. De son côté, Michel Barnier a exprimé sa reconnaissance sur son compte Twitter.

    La Commission européenne n'a pas précisé si Jean-Claude Juncker avait consulté le Royaume-Uni avant de faire son choix. Quoi qu'il en soit, les Britanniques, qui n'ont pas toujours applaudi Michel Barnier, ne devraient selon son entourage escompter de sa part ni complaisance, ni laxisme.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.