GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    JMJ: à Cracovie, le pape François rend hommage à Jean-Paul II

    media Le pape François s'exprime lors d'une céméronie de bienvenue avec le président polonais Andrezj Duda et son épouse, le 27 juillet 2016 à Cracovie. REUTERS/Stefano Rellandini

    Le pape François est arrivé ce mercredi 27 juillet à Cracovie où se tiennent les Journées mondiales de la jeunesse. Dans l’avion, il s’est exprimé sur le prêtre français. Dans son discours protocolaire prononcé dans la cour du palais royal de Cracovie, il a rendu hommage au pape Jean-Paul II et appelé la nation polonaise à dépasser les peurs.

    Avec nos envoyés spéciaux à Cracovie, Geneviève Delrue et Antoine-Marie Izoard

    Les premiers mots du pape François ont été pour Jean Paul II, « l’inoubliable Saint Jean-Paul II », le promoteur des Journées mondiales de la jeunesse et d’un nouvel humanisme européen dont la civilisation s’enracine dans le christianisme.

    Le pape François a évoqué la question de la mémoire et de l’identité, des thèmes chers à Jean-Paul II, en arrivant dans un pays malmené par l’histoire et qui cède aujourd’hui au repli identitaire. Abordant la question ultrasensible de l’accueil des migrants, François ne s’est pas défaussé et a demandé de dépasser les peurs et de se montrer accueillant à l’égard de ceux qui fuient la guerre et la faim.

    (RE)LIRE : JMJ: le pape François impopulaire au pays de Jean-Paul II

    Un appel qui ne manquera pas de susciter des réactions mitigées chez les Polonais et dans l’épiscopat qui aura toutefois apprécié la fin de son discours sur la défense de la vie de la conception à la mort naturelle.

    Le pape salue la mémoire du père Jacques Hamel

    Plus tôt, dans l'avion qui le menait à Cracovie, le pape est brièvement revenu sur l'égorgement hier du père Jacques Hamel, 86 ans, lors de l’attaque de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray. « Ce saint prêtre est mort dans un moment où il offrait ses prières pour toute l'Eglise », a relevé le pape.

    « Combien de chrétiens, d'innocents, d'enfants », a aussitôt déploré le pape François, en donnant l'exemple du Nigeria et avant de lancer cette invitation : « N'ayons pas peur de dire cette vérité : le monde est en guerre, car il a perdu la paix ». Le pape a tenu à préciser que lorsqu’il parlait de guerre, il ne parlait pas de guerre de région, mais bien des « guerres d'intérêts, les guerres pour l'argent, les guerres pour les ressources de la nature, les guerres pour dominer les peuples ».

    Le pape a voulu remercier ceux qui lui avaient adressé leurs condoléances après la mort du père Hamel. « De façon spéciale, le président français qui a voulu me joindre par téléphone, comme un frère, je le remercie », a assuré le chef de l'Eglise catholique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.