GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Roumanie: le vice-gouverneur de la Banque centrale arrêté pour corruption

    media Le vice-gouverneur de la Banque centrale roumaine Bogdan Olteanu est soupçonné d'avoir reçu un million d'euros de pots de vin en 2008, lorsqu'il était président de la Chambre de députés. REUTERS/Octav Ganea

    Nouveau scandale de corruption en Roumanie, un vice-gouverneur de la Banque centrale a été placé en garde à vue. Il est soupçonné d'avoir reçu un million d'euros de pots de vin en 2008, lorsqu'il était président de la Chambre des députés.

    Vice-gouverneur de la Banque centrale de Roumanie depuis 2009, Bogdan Olteanu a été membre du Parti national libéral et président de la Chambre des députés pendant deux ans, jusqu'en 2008. C'est à ce moment-là qu'il aurait demandé et reçu un million d'euros de la part d'un homme d'affaires pour obtenir la nomination d'un journaliste défenseur de l'environnement au poste de gouverneur du Delta du Danube.

    Le journaliste en question était censé faciliter les intérêts de l'homme d'affaires dans cette région classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Ce journaliste impliqué dans l'affaire défend son bilan en faveur de la protection du Delta, alors que l'enquête vise également d'autres personnes. Parmi elles, l'actuel président du Sénat roumain, Calin Popescu Tariceanu, Premier ministre libéral entre 2004 et 2008 et témoin de mariage de Bogdan Olteanu, le vice-gouverneur de la Banque centrale incriminé.

    La justice roumaine semble avoir renforcé la lutte contre la corruption. En 2015, 27 hauts responsables, dont le Premier ministre alors en fonction Victor Ponta, ont fait l'objet d'une enquête en vue d'un procès, mais les observateurs remarquent en même temps les faibles peines souvent prononcées et aussi le fait que les sommes d'argent détournées par des faits de corruption ne sont jamais récupérées.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.