GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Manifestation à Glasgow: les Ecossais ne digèrent pas le Brexit

    media Les Ecossais avaient voté massivement en faveur du maintien dans l'UE, le résultat final en a décidé autrement. ADRIAN DENNIS / AFP

    Quelques milliers d'Ecossais ont défilé dans les rues de Glasgow pour demander un nouveau référendum sur l'indépendance. Une demande qui s'inscrit dans le contexte du Brexit voté il y a plus d'un mois. Contrairement au reste du Royaume-Uni (sauf l'Irlande du Nord), les Ecossais s'étaient prononcés à 62% pour le maintien des Britanniques au sein de l'Union européenne. Pour respecter le choix des Ecossais, la cheffe de l'exécutif Nicola Sturgeon avait donc menacé de relancer un nouveau référendum sur l'Indépendance. Aujourd'hui, les manifestants ont tenu à lui ont rappeler cette promesse.

    Les pro-indépendistes ont été au rendez-vous à Glasgow. Les organisateurs s'attendaient à voir défiler un millier de personnes. Finalement, ils ont été au moins 3 à 4000 Ecossais à s'être déplacés. Drapeau écossais à bout de bras, croix blanche sur fond bleu, ils ont adressé un message à Londres : « L'Union est terminée, nous sommes européens ».

    Elle ne voulait du Brexit, elle le subit. Les manifestants scandent donc leur désir d'indépendance du Royaume-Uni, incitent leur Premier ministre, Nicola Sturgeon, à organiser un nouveau référendum. Avec en tête l'espoir de pouvoir, en tant qu'Etat à part entière, rejoindre l'Union européenne.

    Sturgeon a ainsi reconnu ne pas exclure une solution où l'Ecosse pourrait demeurer à la fois dans l'Union européenne et dans le Royaume-Uni, alors que le reste de ce pays ne serait plus dans l'UE. Elle propose que l'Ecosse bénéficie d'un statut particulier. En cas de refus de Londres, elle a menacé d'organiser un référendum.

    L'Ecosse et l'Irlande du Nord «victimes» du Brexit

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.