GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Tensions russo-ukrainiennes: Lavrov joue la carte de l'apaisement

    media Sergueï Lavrov appelle à ne pas se laisser piéger par les émotions malgré l’incident survenu en Crimée. Reuters/Jacky Naegelen

    Les ministres des Affaires étrangères russe et allemand se sont rencontrés lundi, à Ekaterinbourg, dans l’Oural. Sergueï Lavrov et Frank-Walter Steinmeier ont discuté notamment du conflit en Ukraine. Le ton est monté la semaine dernière entre Kiev et Moscou après l’arrestation par les services secrets russes de prétendus « terroristes » ukrainiens envoyés par le gouvernement près de la frontière en Crimée, la péninsule annexée par la Russie il y a deux ans. Sergueï Lavrov a, semble-t-il, souhaité apaiser les tensions.

    Avec notre correspondante à Moscou, Jeanne Cavelier

    Il n'y aura pas de rupture des relations diplomatiques avec Kiev. Sergueï Lavrov appelle à ne pas se laisser piéger par les émotions malgré l’incident survenu en Crimée.

    Le ministre russe des Affaires étrangères s’est entretenu avec son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeier, sur les perspectives d’une reprise du dialogue au « format Normandie » (Allemagne, France, Russie, Ukraine) : « Bien sûr, l’amélioration de la situation contribuera à la politique de règlement diplomatique de la crise en Ukraine. Nous sommes convaincus que cela ne peut être atteint que par la mise en œuvre cohérente du paquet de mesures convenues à Minsk avec l’Allemagne et la Russie, en cherchant constamment la réalisation de tous les engagements qu’il contient, dont la plupart ont été pris par les autorités actuelles à Kiev, et sont garantis par Berlin et Paris, entre autres. »

    L'espoir d'une réunion diplomatique entre l’Ukraine et la Russie en marge du G20 en septembre 2016 est donc permis. Pas de détails, mais celle-ci tiendra compte des présumées tentatives de sabotage du gouvernement de Kiev dans la péninsule, d’après Sergueï Lavrov, qui dit avoir des preuves.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.