GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    En Italie, une campagne pour la natalité fait polémique

    media Beatrice Lorenzin, ministre de la Santé, à droite, et sa collègue Roberta Pinotti, ministre de la Défense. REUTERS/Alessandro Bianchi

    Réputés pour leur créativité, les Italiens ne sont pas à l'abri des dérapages. En témoigne une campagne pour encourager les naissances et lancer la « journée de la fertilité » fixée au 22 septembre par la ministre de la Santé, Beatrice Lorenzin. Les réactions d’indignation se sont déchaînées sur les réseaux sociaux. A tel point que cette campagne a dû être jetée aux orties...

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    La première affiche est déjà éloquente. On y voit une jeune femme souriante, aux cheveux longs, vêtue d’un jean et d’un T-shirt rouge, qui d’une main caresse son ventre et de l’autre tient un sablier géant. Le message est le suivant : « La beauté n’a pas d’âge, la fertilité si ». La deuxième affiche montre un compte-goutte accompagné de ce slogan : « La fertilité est un bien commun ». Troisième devise : « Jeunes parents, voici le meilleur moyen d’être créatifs ». Le « voici » correspond en l'occurrence à des pieds qui sortent d’une couette.

    Tous ces messages nient la réalité de la vie de millions d’Italiens, aux prises avec des problèmes de fertilité qui touchent jeunes et moins jeunes, et en recherche d’emploi. De plus, 39 % des jeunes en Italie sont sans travail.

    Sexisme

    L'indignation des Italiens s'est d'abord exprimée sur Internet, où sont apparus toute une série de photomontages et de dessins satyriques. L’un d'entre eux montre une femme, un petit chien entre ses bras, s’exclamant : « Oh zut ! J’ai oublié de faire des enfants ! Grâce à Béatrice Lorenzin, cela n’arrivera plus ! »

    Et on ne compte plus le nombre de commentaires sur le net. Certains internautes notent la ressemblance entre cette campagne et celles qui encourageaient la natalité sous le régime fasciste de Mussolini. D’autres fustigent son caractère sexiste. Selon un commentaire, « Lorenzin fait la promotion du Fertility Day [journée de la fertilité] pour nous rappeler, à nous les femmes, que nous ne sommes que notre utérus et que le Moyen-Age n'était pas si mal ».

    Politiques sociales inadaptées

    Les hommes politiques aussi ont réagi. Le Mouvement 5 étoiles estime qu’ « il y aurait de quoi rire si ce n’était pas aussi dramatique ». Même le Premier ministre Matteo Renzi a exprimé ses doutes sur la pertinence des messages véhiculés.

    Les syndicats jugent cette campagne honteuse, d’autant plus qu’en Italie où le taux de fécondité est un des plus bas au monde avec 1,37 enfant par femme, les politiques sociales ne sont pas adaptées aux besoins des foyers. Que ce soit en termes de logement, de crèches ou d'allocations familiales.

    La campagne sera revue et corrigée avant le Fertility Day qui tombe le 22 septembre, a annoncé la ministre de la Santé qui, elle, a eu une première grossesse heureuse, à l’âge de 43 ans, et a accouché de jumeaux. Ils ont 18 mois et sont en pleine forme.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.