GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 23 Juillet
Mardi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Alexis Tsipras en Grèce: «Il y a de la lumière au bout du tunnel»

    media Le Premier ministre grec lors de son discours d'ouverture de la Foire internationale Thessalonique, le 10 septembre 2016. REUTERS/Alexandros Avramidis

    Dans un discours rassurant et destiné à ses électeurs, Alexis Tsipras a présenté son programme pour l'année lors de la Foire internationale de Thessalonique, un rendez-vous politique annuel en Grèce. Parmi ses priorités : réussir la deuxième évaluation du programme d'aide et débloquer les négociations sur la dette.

    « Les discussions sur des mesures fiscales supplémentaires pourraient prendre fin », a annoncé le Premier ministre grec sur ce sujet très sensible pour ces citoyens, qu'il a reconnu à bout de résistance. Pour Alexis Tsipras, des éléments suggèrent que les revenus dans ce domaine dépassent les objectifs.

    « Il y a de la lumière au bout du tunnel. Cette lumière est plus visible. Nous sommes au bout d'un chemin très difficile. Nous avons une boussole, nous avons une feuille de route, nous avons un plan », a-t-il précisé.

    Alléger la dette

    Or, les ministres des Finances de la zone euro reprochent à la Grèce ne n'avoir appliqué que deux des 15 réformes demandées. Alexis Tsipras a détaillé un plan en plusieurs étapes pour les négociations. La première repose sur le succès de la deuxième évaluation du programme.

    « La deuxième étape est de développer les moyens pour alléger la dette, conformément aux décisions correspondantes de l'Eurogroupe », poursuit le Premier ministre.

    Mais le programme s’annonce difficile. Et pour cause : l'Allemagne rechigne à aborder le sujet avant l'élection des membres du Bundestag, l'année prochaine. Or, depuis 2012, les créanciers promettent à la Grèce d'aborder la question.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.