GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Novembre
Lundi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Colombie: la mairie de Bogota décrète le couvre-feu dans toute la ville après des violences et des pillages
    Europe

    Royaume-Uni: la presse pointe le départ précipité de David Cameron

    media David Cameron annonce sa démission du 10, Downing Street après la victoire des pro-Brexit. REUTERS/Stefan Wermuth

    Obligé déjà de quitter son poste de Premier ministre en raison du référendum ayant décidé le Brexit, le conservateur britannique David Cameron a annoncé, ce lundi 12 septembre, qu'il abandonnait aussi son siège de député. Presse et opposition ne montrent aucune compassion pour l'ancien leader conservateur.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    On sent une vraie pointe d’amertume à la Une des journaux britanniques : Le quotidien gratuit Metro titre « So Brits do Quit », « les Britanniques sont finalement des lâcheurs », en référence à la petite phrase martelée durant la campagne du référendum par David Cameron pour inciter les électeurs à ne pas, justement, quitter l’Union européenne.

    Le départ précipité de l’ancien Premier ministre est considéré comme un geste de faiblesse de la part de quelqu’un qui ne veut pas endosser la responsabilité de son échec. Le Guardian est particullèrement féroce, remarquant dans son éditorial que David Cameron s’est infligé tout seul cette fin de carrière désastreuse en pariant contre un Brexit, et laissant le chaos derrière lui.

    May prend ses distances

    Dans l’ensemble, la presse explique le départ précipité de l’ancien dirigeant conservateur comme un moyen de ne pas s’opposer sans arrêt à celle qui vient de lui succéder alors qu’elle est en train de prendre de sérieuses distances avec le programme qu’il avait mis en place.

    Theresa May a beau se dire fière d’avoir servi sous Cameron, elle s’est empressée de se débarrasser de ses plus proches lieutenants au sein du gouvernement et s’applique actuellement à défaire consciencieusement certaines des politiques-phares de David Cameron.

    L’un des premiers à réagir a été William Hague, son ancien chef de la diplomatie a estimé que David Cameron avait pris la bonne décision rappelant que les ex-chefs de gouvernement de retour sur les bancs du fond à la Chambre des Communes étaient souvent accusés soit de ne pas en faire assez, soir de détourner l’attention de la nouvelle politique appliquée par leurs successeurs.

    Peu de compassion du côté de l'opposition

    Mais, si, dans l’ensemble, les conservateurs lui ont rendu hommage, en revanche, du côté de l’opposition travailliste, certains ont montré peu de compassion : la député Angela Eagle, qui avait fait une campagne ardente pour rester au sein de l’UE a rappelé que, David Cameron en organisant un référendum sur le Brexit, « avait mis le pays en danger dans le seul but de régler une querelle interne au parti conservateur » et elle relève qu’il vient tout simplement de se défiler en laissant à d’autres le soin de ramasser les pots cassés derrière lui.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.