GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Espagne: élections très attendues au Pays Basque et en Galice

    media Une femme passe devant les affiches de campagne du candidat nationaliste Inigo Urkullu, le 21 septembre à Guernica. REUTERS/Vincent West

    Les habitants du Pays basque espagnol - comme ceux de Galice - vont aux urnes ce dimanche 25 septembre. Cinq ans après l'abandon de la violence par l'organisation indépendantiste ETA, les Basques devraient voter pour les partis qui demandent davantage d'autonomie.

    Peu d'élections régionales auront été aussi suivies en Espagne : après neuf mois de paralysie politique du pays, les habitants de Galice et du Pays basque (nord du pays) iront voter dimanche et certains espèrent que le résultat forcera un déblocage.

    La Galice, région de modestes pêcheurs et paysans de 2,7 millions d'habitants, fief du chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy, doit dire si elle reste dirigée par le Parti populaire (PP, droite).

    Au Pays Basque (2,1 millions d'habitants), terre industrielle gouvernée par le Parti nationaliste basque (PNV), le PP tente aussi de garder sa petite quatrième place, dans une région encore fortement indépendantiste. La droite espagnole espère avoir une carte à jouer : en s'imposant comme un allié d'appoint, elle pourrait négocier un soutien des nationalistes à Madrid, afin de débloquer la crise politique. Mais elle ne semble pas près d'accéder au peloton de tête.

     ► A (RE)ECOUTER : L’Espagne pénalisée par l’absence de gouvernement (Bonjour l'Europe)

    Selon les sondages, le PNV devrait arriver premier et garder un tiers des 75 députés du Parlement régional. Il serait suivi de la gauche indépendantiste (EH Bildu), avec quelque 17 députés. L'aile régionale de Podemos devrait aussi confirmer sa récente percée. 

    Dans les deux régions, le Parti socialiste cherche à sauver les meubles, alors qu'il enchaîne les défaites historiques depuis plus d'un an.

    La violence s'éloigne

    Au Pays Basque, rappelle notre correspondant François Musseau, les différentes formations en lice parlent de nombreux problèmes et préoccupations citoyennes : le chômage, la mauvaise conjoncture économique, le vieillissement de la population, l’enjeu écologique, bien d’autres thèmes encore, mais personne ou presque ne parle d’ETA. Cette organisation armée a, depuis les années 60, tué, semé la terreur, pratiqué l’extorsion de fonds, posé des bombes, abattu des militaires et des élus à bout portant.

    Logique puisque l’organisation terroriste a cessé les attentats. C’était il y a presque cinq ans même si elle ne s’est pas encore dissoute. Logique aussi car les Basques veulent oublier les années de plomb, panser leurs blessures et se projeter vers l’avenir.

    (Avec AFP)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.