GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: Poutine suspend un accord de recyclage de plutonium avec Washington

    media Vladimir Poutine pourrait poser une série de conditions pour rétablir l’accord, dont la levée des sanctions américaines. REUTERS/Dmitry Lovetsky

    Le Kremlin a décidé de suspendre ce lundi 3 octobre un accord avec les Etats-Unis sur le recyclage de plutonium. Cet accord signé en 2010 devait entrer en vigueur en 2018. Ils concernaient le plutonium issu des ogives nucléaires.

    Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

    C’est Vladimir Poutine lui-même qui avait signé l’accord avec Bill Clinton en l'an 2000. Il s’agissait de recycler le plutonium des immenses stocks d’ogives nucléaires hérités de la guerre froide.

    Cet accord, complété par un protocole signé en 2010, prévoyait que chaque camp recycle 34  tonnes de plutonium, pour en faire du combustible à oxydes mixtes, autrement dit du Mox, utilisable dans les centrales nucléaires. L'accord devait entrer en application en 2018. D’ici là, les deux pays devaient construire des centrales capables d’utiliser le MOX.

    Aujourd’hui, les Russes estiment que les Etats-Unis n’ont pas rempli leurs obligations, alors que Moscou, selon le porte-parole du Kremlin, a mis en fonction un réacteur en mesure de brûler le MOX.

    Vladimir Poutine a justifié cette décision par « les actions inamicales des Etats-Unis à l’égard de la Russie et leur incapacité à respecter leurs obligations ». Les analystes relativisent la portée de la décision russe, car cet accord n’a jamais été mis en application. Mais il témoigne de la dégradation des relations entre Moscou et Washington.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.