GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    152 000 employés de l'UE réclament plus de morale chez leurs dirigeants

    media Siège de la Commission européenne à Bruxelles, le 17 novembre 2015. REUTERS/Yves Herman

    Ils en ont eu assez : un collectif d'employés des institutions européennes a présenté ce mercredi à Bruxelles une pétition pour... plus d'éthique ! Elle compte plus de 152 000 signataires et fait suite au scandale Barroso, l'ex-président de la Commission, embauché par la banque Goldman Sachs.

    Avec notre correspondante à Bruxelles,  Laxmi Lota

    Les fonctionnaires ont fait le tour des institutions européennes installées dans la capitale belge pour y déposer leur pétition. Ils étaient représentés par un employé à la retraite, car ceux en activité ont un devoir de réserve.

    La pétition s'intitule « Pas en notre nom! ». Elle dénonce la décision de l'ancien président de la Commission, José Manuel Barroso, de rejoindre la banque Goldman Sachs.

    Barroso chez Goldman Sachs: une nomination qui passe mal

    Une décision « irresponsable », « préjudiciable » et « moralement malhonnête », selon le collectif de fonctionnaires. Collectif qui réclame la suspension des indemnités de retraite de l'ancien président.

    Les fonctionnaires ont été reçus par le président du Parlement européen Martin Schulz et par le secrétaire général de la Commission. Les trois principaux syndicats de fonctionnaires de l'UE soutiennent l'initiative.

    « Les employés sont soumis à une code de bonne conduite plus dur que les anciens commissaires », note le responsable du syndicat Union for Unity. « C'est une pétition pour l'Europe », a-t-il conclu.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.